30 septembre 2022





S&P 500 - SPY - long terme +
S&P 500 - SPY - moyen terme +
S&P 500 - SPY - court terme

   Le mois de septembre se termine sur une triste note pour les marchés boursiers. Toujours influencés par les hausses des taux d'intérêts, le Spy est tombé à ses niveaux de la fin 2020 et début 2021. Il n'y a pas de signal technique indicant un frein dans la baisse, mais nous ne savons jamais quand le bas sera définitivement touché; peut-être que nous y sommes, ou peut-être que nous connaîtrons un autre bas durant les prochaines semaines. Il s'agit de l'imprévisibilité des marchés.

   Les corporations en bourse n'ont pas perdu les bénéfices générés depuis 2020, et elles continuent de générer des bénéfices malgré les hausses des taux d'intérêt. Leurs profits seront simplement moindre que depuis 2020, où elles avaient accès à des financements à des taux minimes. La dévaluation spéculative actuelle est donc exagérée, et une correction à la hausse surviendra une fois les émotions et contestations terminées.

   L'allure technique du Spy sur le graphique monthly ressemble beaucoup à l'allure en 2008 avant la récession. Toutefois, les indicateurs économiques fondamentaux ne sont pas comme en 2008, alors la situation actuelle n'est pas la même. Le taux de chômage est bas, le PIB au Canada et États-Unis demeure élevé, l'indice de la consommation se porte bien; tous ces indicateurs sont favorables à l'économie.

   Je recommande fortement de visionner la nouvelle capsule vidéo de M. Charles K. Langford, gestionnaire de portefeuille avec plus de 50 ans d'expérience sur les marchés boursiers. Son expérience et sa sagesse se font très rassurantes. Il est actuellement plus sage de ne pas investir davantage tant que la situation des marchés ne sera pas redressée. Pour nos positions tenues à long terme dans notre portefeuille, nous les conservons peu importe les comportements des marchés; nous allons les voir tôt où tard dépasser leurs derniers sommets. Ces FNB continuent de livrer leurs revenus mensuels en dividendes et nous pourrons en racheter à rabais pour augmenter le rendement de ces revenus par rapport au capital investi.

   Il est aussi préférable de ne pas écouter les nouvelles et les « experts » qui nous lancent des peurs; personne ne peut prédire l'avenir. Notre moral sera bien meilleur à éviter de se laisser polluer l'esprit par les médias.










23 septembre 2022

S&P 500 - SPY - moyen terme

   Il y a encore très peu à déclarer pour cette semaines, les marchés étant en contestation pour les hausses agressives des taux d'intérêt. Il y a un an, Jerome Powell (chairman de la Fed américaine) affirmait que l'inflation était temporaire et rien d'inquiétant, et à présent il dit que tout doit être fait pour faire revenir l'inflation vers le 2%, et ce en haussant les taux d'intérêts, même si ça cause du chômage.

   Il en demeure que les corporations continuent de générer des bénéfices, alors la valeur fondamentale demeure. Ces baisses sont exagérées.

--> Keep The Faith <--






16 septembre 2022

S&P 500 - SPY - moyen terme

   Le S&P 500 a vécu un recul cette semaine, encore basé sur la crainte de la hausse des taux d'intérêt. Au niveau technique, le recul cette semaine présente une poursuite de la tendance baissière à moyen terme. Toutefois, un certain support devrait se créer aux niveaux actuels; le Spy se tient dans les niveaux du premier trimestre de 2021, et comme nous ne sommes pas en récession, il serait anormal de tomber beaucoup plus bas, puisque les gains devraient au minimum se conserver.

   Fondamentalement, le niveau d'emploi est excellent et les corporations continuent de générer des bénéfices, alors il n'y a pas de raison pour que les marchés perdent autant. L'expérience des gestionnaires de portefeuille démontre qu'en une telle situation, il est préférable de simplement tenir nos positions et attendre que le temps replace les choses.




S&P 500 - SPY

   La semaine avait très bien débutée sur les marchés, le Spy ayant performé un breakout important de sa résistance baissière, tel que la fermeture de vendredi dernier laissait entrevoir. Toutefois, le risque systématique des marchés a frappé mardi, tel que mentionné plus haut, et nous avons connu un fort recul mardi. Le support a tenté de tenir en milieu de semaine, puis cédé jeudi et vendredi.

   Au niveau technique, il y a un malaise dans ce nouveau bas de vendredi; les indicateurs techniques présentent une divergence positive par rapport au bas précédent. De plus, le volume de transactions sur le S&P 500 a été l'un des plus élevé depuis plusieurs mois, avec une configuration quotidienne de marteau haussier; le désir de se maintenir semble présent. Nous devons toute de même observer une suite d'indicateurs et comportements techniques avant de revenir en territoires favorables, donc quelques semaines au minimum devant nous qui pourront être mouvementées.






$VIX // $VVIX

   Cette semaine, le Vvix (volatilité du Vix) a remonté légèrement au sommet de sa congestion, mais ses indicateurs techniques sont en divergence négative avec sa petite remontée sur le graphique. Il demeure donc en congestion, sans signal de volonté à grimper.

   Le Vix a bien entendu pris une envolée mardi, mais n'a pas monté proportionnellement à la baisse du Spy. Il a même terminé la semaine dans son niveau moyen des trois dernières semaines, n'ayant pas pris une montée considérable lors du recul final de vendredi pour le Spy. Ses indicateurs techniques sont neutres, démontrant un manque de force pour grimper.

   Il en demeure que tous les indicateurs ont des comportements contradictoires cette année, et nous pouvons difficilement baser nos décisions d'investissement sur ceux-ci. Nous pouvons simplement les observer à des fins de distraction.






9 septembre 2022

S&P 500 - SPY - moyen terme

   Le S&P 500 a connu une semaine positive, ayant regagné 3.67% depuis la fermeture de la semaine précédente. Il n'a pas vraiment de tendance claire à moyen terme, mais demeure plus optimiste que pessimiste. Les lignes du MACD sont en divergence positive avec celles des moyennes mobiles, ce qui indiquait un malaise dans la tendance retournée à la baisse lors des semaines précédentes. Ce recul était peut-être une façon de tester le bas à nouveau lors de cette année baissière.

   Au niveau technique, si le prix du graphique revient à transiger au dessus de la EMA(27), nous pourrions cette fois revenir en territoire haussier plus déterminé.




S&P 500 - SPY

   À court terme, le Spy nous donne absolument tous les signaux les plus encourageants à la suite de son recul décevant des dernières semaines. Il a touché comme bas deux niveaux de supports que j'ai mentionné la semaine dernière; un support horizontal sur le bas du recul last call de la fin juillet lorsqu'une nouvelle tendance haussière s'était présentée, et un support haussier par rapport aux deux bas des mois de juin et juillet.

   Dans les indicateurs techniques, les CCI(21) et RSI(14) ont traversé à la hausse leurs résistances baissières, alors que la fermeture de vendredi s'est produite exactement sur cette résistance baissière du graphique. Ces deux indicateurs représentent la force des fermetures; ils nous présentent ainsi une divergence positive avec le graphique. Finalement, les ligne du MACD se sont touchées avec un retour de son histogramme en territoire positif, ce qui nous laisse croire en un signal haussier.




Nasdaq - QQQ

   De son côté, le Nasdaq présente tous les mêmes comportements et signaux que le Spy. La seule exception est le signal dans le CCI(21), indicateur trop sensible pour qu'il influence seul sans être suivi d'autres indicateurs.

   Ceci laisse croire que les marchés sont actuellement en harmonie pour un retour souhaité à la hausse.






$VIX // $VVIX

   Le Vix est retourné cette semaine vers une tendance baissière, après que le CCI(21) a complété une petite configuration de tête-épaule baissière, suivi d'un croisement des lignes du MACD. Les moyennes mobiles ne se sont pas croisées formellement, alors nous pourrions vivre un petit saut last call avant de revenir en tendance baissière sur la volatilité.

   Pour sa part, le Vvix est demeuré en congestion même lorsque le Vix est revenu haussier dernièrement, ce qui est un signal optimiste quant aux comportements de la volatilité. Ses indicateurs techniques suggèrent même une sortie de congestion baissière, à regarder l'allure du STO. De plus, le RSI(14) c'est qu'à 43.44, alors que son niveau de support habituel est entre 35-40, ce qui indiquerait de l'espace pour continuer une baisse.

   Ces signes laissent fortement croire que la volatilité n'a pas de désir d'aller définitivement vers la hausse; une confiance règne chez les mainteneurs de marché et investisseurs majeurs.






$SPTFS - Capped Financial Services

   Le secteur des services financiers canadiens montre aussi des comportements et signaux très similaires au Spy et au Nasdaq. Encore plus positif; le graphique aurait traversé la ligne de résistance baissière et le prix transige au dessus de la EMA(27). De plus, le croisement des lignes du MACD est plus fort.

   L'harmonie mentionnée plus dans les marchés et secteurs est donc présente ici aussi, avec une force légèrement plus forte pour ce secteur.




$WTIC - Pétrole

   En terminant, je reviens rapidement sur le pétrole qui poursuit une tendance baissière depuis maintenant 3 mois. Celui-ci est revenu à son niveau du début de l'année, transigeant à présent en dessous de ce qui semblait un support cette année. Le bas de la semaine a touché un support dans le RSI(14), ce qui n'est pas assez fort encore pour affirmer un frein dans cette baisse. À ce point, nous ne pouvons avoir d'idée de quelle direction prendra cette commodité prochainement.






2 septembre 2022

S&P 500 - SPY - moyen terme

   Note : les marchés canadiens et américains seront fermés lundi pour le congé de la fête du travail.

   À voir : The CKL Times # 4 - La stupidité

   Nous avons peu à dire cette semaine à propos des marchés, le Spy étant assez représentatif du comportement global de presque tous les marchés et secteurs.

   Le S&P 500 a encore vécu une semaine baissière, ce qui fait poursuivre la tendance baissière des derniers mois. Une divergence dans les indicateurs techniques présentent un malaise dans cette tendance; les moyennes mobiles du graphiques sont effectivement en tendance baissière, alors que le MACD demeure vers une hausse. Une tendance baissière est plus forte lorsque le MACD l'a précédé, comme par exemple en début d'année. La baisse des marchés seraient plus émotive que la dévaluation réelle de nos produits.




S&P 500 - SPY

   Jour après jour, le Spy a été à la baisse cette semaine, à l'exception de jeudi où il semblait nous présenter une volonté de revirement. Vendredi a ouvert sur une note positive, mais les gains ne se sont pas conservés et la semaine s'est terminée baissière pour cette raison.

   Au niveau technique, les bas de jeudi et vendredi ont touché deux lignes de supports potentiels; la première étant un support haussier reliant les bas de juin, juillet et septembre, montrant que le bas cette semaine pourrait être le tripple bottom d'une reprise haussière potentielle, soit un comportement technique classique. La seconde ligne de support pourrait être à partir du bas de la fin juillet, lequel était un recul last call lors de ce qui semblait être la reprise haussière. Il sera vraiment souhaitable que ces supports tiennent la route la semaine prochaine.






$VIX // $VVIX

   Les indicateurs de volatilités demeurent nos meilleurs amis au courant de cette année émotionnellement difficile, si nous regardons notre argent de trop près. Ces indicateurs nous disent clairement que la baisse est émotionnelle et qu'une confiance globale demeure.

   Tout d'abord, le Vix a bien grimpé en début de semaine sur la baisse des marchés, mais a rapidement freiné sa hausse pour terminer la semaine moins élevé qu'à son ouverture. Alors que le Spy baissait continuellement, le Vix ne montait pas davantage; il diminuait doucement. Ce comportement démontre clairement un malaise dans la baisse qui est basée sur la peur.

   De son côté, le Vvix présente la même analyse que la semaine précédente; une congestion sans désir de grimper. Celui-ci est à son plus bas niveau depuis avant la correction majeure de 2020 et n'a pas monté malgré la hausse du Vix et la baisse des marchés. Le Vvix étant l'indicateur de la volatilité du Vix, il nous indique que le Vix n'est pas plus volatile malgré son coup haussier, ce qui est encourageant. Les mainteneurs de marchés se protègent moins qu'ils le pourraient, donc une confiance générale règne.








* Articles vedettes *



Publications précédentes

Août 2022
Juillet 2022
Juin 2022
Mai 2022
Avril 2022
Mars 2022
Février 2022
Janvier 2022
Décembre 2021
Novembre 2021
Octobre 2021
Septembre 2021
Août 2021



* À propos de ce journal *