Archives

Mars 2022





31 mars 2022

S&P 500 - SPY - long terme

   Le S&P 500 a terminé le mois de mars avec un petit gain de 3.58% depuis la fermeture du mois précédent, demeurant à 5.98% inférieur à son dernier sommet du début de l'année. Un frein dans la correction s'est bien installé et une reprise de tendance haussière s'est démontrée à court et moyen terme. Étant donné que la tendance à long terme était fermement haussière au moment de la correction, tel que nous pouvons observer sur le graphique monthly, cette correction n'a servi qu'à digérer les gains des mois précédents.

   La tendance à long terme demeure haussière depuis plus de 10 ans. La croissance du S&P 500 est d'ailleurs de 199% depuis l'ouverture de mars 2013, ce qui est exceptionnel. Pour sa part, le TSX a eu une croissance de 71% sur ces mêmes 10 années. C'est pourquoi nous devons baser nos investissements directifs sur les marchés américains, même si cette fois le TSX ne s'est pas corrigé autant que le S&P 500 et transige actuellement dans son sommet historique.






25 mars 2022

S&P 500 - SPY - moyen terme

   Une semaine haussière vient de se conclure pour le S&P 500, ayant gagné 1.79% depuis la fermeture de la précédente. Un frein à la baisse semblait s'installer la semaine dernière, et cette semaine a été une belle suite pour la poursuivre avec un peu plus d'assurance. Le S&P 500 demeure à 5.72% sous son dernier sommet historique du début de l'année, mais quand même 10.41% au dessus de son bas de la fin février.

   Au niveau technique, le Spy a transigé toute la semaine au-dessus de ses moyennes mobiles sur le graphique, et le RSI(2) s'est maintenu au dessus du 70. C'est très positif. Tous les autres indicateurs techniques semblent pointer vers un retour à la hausse à moyen terme. Les lignes du MACD se sont touchées, mais il sera mieux de voir un croisement plus décisif au courant des prochaines semaines. L'allure globale demeure à son plus optimiste depuis le début de l'année.




S&P 500 - SPY

   À court terme, le Spy a poursuivi sa nouvelle tendance haussière annoncée la semaine dernière. Nous avons eu quelques journées d'hésitation, ce qui est bien normal après un breakout aussi puissant, mais rien qui n'a pu causer de recul à remettre en doute la tendance. Les indicateurs techniques demeurent tous en position haussière, avec une finale de semaine à son plus haut. Une certaine résistance pourrait se produire au niveau des deux sommets du mois de février, mais cette résistance est déjà traversée dans le RSI(14), ce qui peut nous laisser croire que le niveau actuel du Spy est actuellement plus fort, même s'il est inférieur en prix.

   Ainsi, la tendance des marchés est haussière.




Nasdaq - QQQ

   Le Nasdaq continue aussi sa nouvelle tendance haussière court terme, ayant gagné 1.98% depuis sa fermeture de la semaine précédente, repris 12.85% depuis son bas de la semaine dernière, mais demeurant à 12.60% en dessous de son sommet du mois de novembre. Ses indicateurs techniques demeurent assez positifs pour avoir confiance en sa tendance haussière. Tout comme avec le Spy, le QQQ pourrait frapper une résistance sur ses sommets du mois de février, mais le RSI(14) est plus élevé actuellement, montrant plus de force.

   Sur le graphique weekly (absent), les indicateurs techniques montrent une reprise haussière pour la tendance à moyen terme, mais le prix transige encore sous la EMA(27), laquelle est encore baissière. Nous ne pouvons affirmer que la correction du Nasdaq s'est résolue. Nous pouvons croire que celui-ci s'en remettra bien si les marchés en général poursuivent la hausse.






$TSX

   Du côté canadien, le TSX a touché un nouveau sommet historique cette semaine, après avoir performé un beau breakout de sa résistance graphique pour démarrer la semaine. Celui-ci profite de la reprise des marchés américains en partant de plus haut, n'ayant pas tombé en territoire de correction. Le TSX a d'ailleurs gagné 3.69% cette année à date. C'est très rare que les marchés canadiens performent mieux que les marchés américains, et rare qu'ils ne tombent pas davantage entraînés par les américains.

   Le breakout a débuté avec sa fermeture du vendredi précédent, lorsque le TSX a dépassé les 21,800 points. Au préalable, une légère consolidation était visible dans le CCI(21) depuis les derniers mois, mais un breakout de sa résistance s'est produit deux jours avant. Idem dans le RSI(14) la journée suivante. Cette succession d'événements techniques sont très positifs, se confirmant l'un et l'autre. Nous devrions à présent naviguer dans de nouveaux territoires haussiers.

   Sur le graphique weekly pour la tendance à moyen terme, les derniers mois ont été une période de congestion légèrement haussière. Les indicateurs techniques se sont sortis de cette phase et le TSX semble s'installer dans un tendance haussière à moyen et long terme.






$VIX // $VVIX

   Les indicateurs de volatilité présentent exactement ce que nous voulons voir afin de transiger confortablement. Les Vix et Vvix sont entrés en tendance baissière au début de la semaine dernière, et ont maintenu cette tendance cette semaine. Nous devrions donc vivre des temps moins volatiles dans les prochaines semaines.

   Le RSI(14) du Vix a touché 35, qui est toujours son plus bas niveau. Il devrait donc nous donner des petites hausses, lesquelles ne devraient pas être très intenses puisqu'il est en tendance baissière alors que le Vvix se maintient dans le bas. Le Vix ne peut pas être continuellement baissier. Pour sa part, le Vvix s'installe dans un support graphique, avec également un support dans le RSI(14). Ces indicateurs nous disent que la volatilité est bien descendue à un niveau de sécurité plus stable sur les marchés. La volatilité devrait continuer d'être globalement baissière, sans nécessairement baisser intensivement jour après jour.




$WTIC - Pétrole

   Le pétrole est un graphique très intéressant à analyser dernièrement. Celui-ci nous démontre que malgré l'analyse technique, les circonstances systématiques des marchés peuvent nous créer des surprises. La hausse du début de l'année semblait présenter moins de force, mais un breakout haussier très puissant s'est produit au début mars pour gagner 36% en quelques jours. Comme pratiquement toute hausse subite, un recul s'est produit la semaine dernière pour trouver comme support la résistance précédente. Puis cette semaine, la hausse s'est poursuivie, mais un peu plus tranquillement. Les indicateurs techniques du pétrole demeurent en tendance haussière à court, moyen et long terme.






$SPTEN - Capped Energy

   Avec la hausse du pétrole se poursuit la hausse du secteur de l'énergie. Après une croissance de 78% en 2021, nous avons déjà un gain de 40% cette année à date. L'allure est demeurée haussière continuellement, malgré une période de consolidation le mois dernier qui s'est résolue par un breakout. Un recul s'est produit après la petite configuration baissière de tête-épaule dans le RSI(14) qui s'est consommée rapidement. Une poursuite de la tendance haussière s'est produite rapidement et à présent, tous les indicateurs techniques pointent vers la hausse. La tendance à moyen terme sur le graphique weekly plus bas montre encore une tendance haussière.

   Pour transiger directement ce secteur à la hausse, vous pouvez utiliser les FNB suivants :

- XEG de BlackRock (iShares);
- HEU (double vitesse) de Horizons.






$SPTFS - Capped Financial Services

   Le secteur des services financiers nous a donné des signaux haussiers la semaine dernière, pour prendre un recul cette semaine dans cette tendance. La toile globale demeure haussière, comme nous pouvons remarquer sur le graphique weekly plus bas pour la tendance à moyen terme. Sur la tendance à court terme, une sympathique vers la hausse reste présente, puisque la moyenne mobile EMA(7) pointe vers la hausse, au dessus de la EMA(27) qui est à l'horizontale. Il demeure toutefois que le RSI(14) a touché une ligne de résistance baissière; il sera plus optimiste de le voir traverser à la hausse.

   Pour transiger directement ce secteur à la hausse, vous pouvez utiliser les FNB suivants :

- XFN de BlackRock (iShares);
- HFU (double vitesse) de Horizons.


   Pour connaître des FNB à revenus reliés à ce secteur, je suggère de consulter les publications précédentes et les articles vedettes.

   Il demeure que les FNB basés sur ce secteur comme SBC et LBS de la société Brompton Funds continuent de bien performer cette année.




GDV - Global Dividend Growth Split Corp

   Dans les événements de la semaine, la société Brompton Funds a complété un nouveau Overnight Offering sur leur FNB GDV. L'action Classe A était offert à un prix de 11.85$ et a permis de faire une entrée de 34.8M$ dans la trésorerie. L'événement s'est produit au moment où le titre se remettait du Overnight Offering de janvier et qu'une nouvelle tendance haussière s'était dessinée. Le recul est normal, mais à voir le comportement des jours suivants, nous devrions très bien nous en remettre. Il s'agit d'une possibilité d'achat à rabais.

   Ce FNB étant constituté d'actions de corporations à grandes capitalisations, il demeure une valeur très solide à faire croître dans notre portefeuille. Son dividende mensuel de 0.10$ par titre nous procure un rendement annuel en revenus de 10.27%, basé sur le prix de fermeture de vendredi, en plus d'une croissance globale de notre capital.




DGS - Dividend Growth Split Corp

   Dans les autres FNB de la société Brompton Funds, je reviens sur le DGS qui a aussi traversé un Overnight Offering au début du mois, et qui s'en remet très bien. Le recul causé par l'événement s'est rattrapé en moins de deux semaines, ce qui a été une superbe opportunité d'achat à ravais.

   Ce FNB est constitué des actions d'institutions financières canadiennes, assureurs majeurs et corporations à grandes capitalisations. Son dividende mensuel étant de 0.10$ par titre, il nous procure un rendement annuel de 16.64% en revenus mensuels, basé sur le prix de fermeture de vendredi. Toutefois, il est très risqué que le paiement des dividendes soit suspendu pendant plusieurs mois en cas de baisse majeure. Si le NAV tombe sous 15$, le paiement pourra être suspendu. Le NAV est le calcul de la valeur du Preferred Share, toujours à environ 10$, + la valeur du Class A Share, actuellement à 7.21$. Ainsi, si le titre tombe sous 5$ environ, nous ne toucherons pas nos revenus pendant une période indéterminée. C'est pourquoi ce FNB est d'un risque très élevé si nous comptons sur ses revenus mensuels.




ZWC - Canadian High Dividend

   Parmis les FNB à performance exceptionnelle cette année figure le ZWC de BMO. Celui-ci est constitué d'actions de sociétés canadiennes uniquement, autant les institutions financières que des corporations. C'est pourquoi il se porte très bien depuis le début de l'année, avec une croissance en capital de 5.56% jusqu'à présent.

   Au niveau technique, la tendance est toujours très haussière depuis le mois de décembre. Les reculs ont touché un niveau de support haussier, pour reprendre une hausse rapidement. La hausse est demeurée continue dans le CCI(21) alors qu'une petite faiblesse s'est pointée dans le RSI(14), pour ne pas nous faire parler de consolidation. Cette ligne de résistance baissière dans le RSI(14) s'est d'ailleurs dépassée à la fin de la semaine dernière.

   Son dividende mensuel de 0.10$ par titre génère un rendement annuel de 5.97% en revenus mensuels, basé sur le prix de fermeture de vendredi. Plus la valeur du titre augmente, moins grand est notre rendement par capital investi lorsque nous achetons des nouvelles positions. C'est pourquoi nous devons surveiller des opportunités d'achat buy the dip lorsque la tendance est haussière.




ENS - E Split Corp

   En terminant, je reviens sur un FNB vedette cette année, le E Split Corp de la société Middlefield Group. J'y reviens rapidement, alors je suggère de revoir la publication du 4 mars dernier pour connaître davantage sa constitution et ses performances. Je souligne qu'au niveau technique, un breakout s'est produit vendredi sur sa résistance graphique pour atteindre un nouveau sommet historique. Les indicateurs techniques continuent de lui donner une allure bullish. Tant que le secteur de l'énergie est haussier, je continue d'y croire et tenir mes positions.

   Son dividende mensuel de 0.13$ par titre génère un rendement annuel de 9.85% en revenus mensuels, basé sur le prix de fermeture de vendredi. Sa croissance en capital a été de 8.95% cette année à date.






18 mars 2022

S&P 500 - SPY - moyen terme

   Une semaine très positive vient de se conclure sur les marchés américains, autant par ses gains que le message lancé quant à la correction en cours. Le S&P 500 a grimpé de 6.16% depuis la fermeture de la semaine précédente, soit un total de 8.47% depuis le bas de la correction. Il demeure encore en perte de 7.38% depuis son dernier sommet historique du début de l'année.

   Au niveau technique, nous pouvons voir des signes optimistes après les dernières semaines en tendance baissière. Le MACD montre un revirement, ce qui est un peu prématuré pour affirmer une nouvelle tendance haussière, mais positif. Le RSI(14) a terminé la semaine au dessus du 50, pour la première fois depuis le breakdown de la correction. Le tout se produit alors que les moyennes mobiles du graphique se sont redressées, ce qui donne plus de force aux signaux des indicateurs techniques. En effet, les EMA(7) et EMA(27) pointent à présent vers le haut, et la fermeture de vendredi est légèrement au dessus de la EMA(27). Ces signes nous indiquent une certaine force qui reprend dans les marchés. Nous pourrions voir quelques reculs quand même durant les prochaines semaines, lesquels devraient être limités et moins volatiles.




S&P 500 - SPY

   L'ouverture lundi semblait annoncer une semaine pessimiste, alors que tous les jours suivants nous ont offert des résultats très intéressants. Le recul de mercredi, après une ouverture sur un gap haussier, nous a justement permis de combler le gap et diminuer les possibilités de recul plus tard pour aller le combler. Toutes les autres journées ont ouvert sur une petite baisse, pour se terminer sur une note bien haute dans le sommet de la journée. Décidément, il s'agit de comportements bullish.

   Au niveau technique, le MACD nous a présenté une configuration de W haussier avec un beau croisement à la hausse de ses lignes. Le RSI(14) a traversé à la hausse sa ligne majeure de résistance baissière débutée en novembre. Le plus positif est de voir que la résistance baissière du graphique s'est fait conquérir, alors que les deux moyennes mobiles pointent à la hausse. Lorsque celles-ci se croiseront formellement, nous pourrons affirmer être de retour en tendance haussière. Nous pourrions voir quelques reculs pour consolider les gains de la semaine, qui pourraient être des opportunités d'achat buy the dip.




Nasdaq - QQQ

   Le Nasdaq s'était corrigé plus fort que le S&P 500, son bas de lundi étant le plus bas de la correction, ayant perdu 22.56% depuis son dernier sommet de novembre. Pour sa part, le S&P 500 avait perdu 14.61% à son bas de février, par rapport à son sommet de janvier. Les valeurs technologiques avaient commencé une résistance plus tôt que le reste des marchés, ayant connu au préalable des années 2020-2021 extraordinaires.

   À présent, le QQQ se remet de la correction comme tous les marchés. Il est intéressant de constater que depuis le début de l'année, la moyenne mobile EMA(27) a continuellement été la ligne de résistance baissière. Cette semaine, cette résistance a été traversée à la hausse, et les moyennes mobiles pointent vers le haut. Le QQQ devrait donc revenir en tendance haussière avec le reste des marchés.

   Si nous voulons profiter de cette reprise, nous pouvons transiger les FNB à double vitesse de la société Horizons, soit le HSU pour le S&P 500 ou le HQU pour le Nasdaq. Attention : si les marchés baissent, ces FNB baissent aussi à double vitesse. Ils sont bons pour les investisseurs peu émotifs.




$TSX - moyen terme

   L'improbablement continue de se produire, avec le TSX qui a terminé la semaine à son sommet historique. La correction des marchés américains n'a pas réussi à faire céder le TSX, ce qui aurait très bien pu se produire. À son plus bas en janvier, celui-ci a perdu 8.64% depuis son sommet historique en novembre. La tendance est demeurée globalement haussière quand même dans les derniers mois, et a gagné 2.26% depuis le début de l'année.

   Au niveau technique à moyen terme, la tendance haussière du TSX s'est rallentie légèrement dans les derniers mois. Les reculs se sont bien appuyés sur la moyenne mobile EMA(27) comme support. Les indicateurs techniques continuent de pointer à la hausse, alors si les marchés américains font une bonne reprise, le TSX devrait continuer sa hausse, mais probablement plus douce que la reprise américaine.






$VIX // $VVIX

   Nos indicateurs de volatilité sont de retour dans un environnement plus favorable. La semaine dernière, les indicateurs techniques du Vix ont donné des signaux baissiers à venir, surtout dans le MACD et le RSI(14). Cette semaine, le RSI(14) a traversé sous la ligne du 50, les STO et CCI(21) sont tombés dans des territoires plus bas, et les moyennes mobiles sur le graphique se sont croisées à la baisse. Même la fermeture de vendredi s'est faite légèrement plus bas que le support haussier du graphique, depuis le début de l'année.

   Le Vvix, indicateur de la volatilité du Vix, n'a pas beaucoup monté pendant la correction, ce qui nous a permis de croire durant tout ce temps que la volatilité ne s'envolerait pas très haut. Celui-ci est demeuré en congestion tout le mois de février, alors que le Vix était haussier, ce qui l'a probablement retenu. Le Vvix est maintenant dans ses bas niveaux depuis le breakdown qui l'a sorti de sa congestion. Son comportement nous fait savoir que lorsque le Vix remontera à court terme, il ne devrait pas s'envoler excessivement.






$SPTFS - Capped Financial Services

   Le secteur canadien des services financiers est le plus important à surveiller, puisque plusieurs FNB performants pour nos placements y sont reliés, en totalité ou en partie. Après avoir connu une croissance de 31% en 2021, puis une croissance de 7% en 2022 jusqu'à son sommet en février, celui-ci s'est ensuite corrigé avec un recul de 9% jusqu'à la semaine dernière. Des signaux techniques haussiers se sont présentés à ce moment, et concrétisés cette semaine en dépassant mrecredi la EMA(27), et vendredi avec le croisement à la hausse des moyennes mobiles. Nous avons à présent une croissance de 2.57% cette année à date.

   Il sera quand même bon de voir un breakout dans la ligne de résistance baissière du RSI(14) et du CCI(21) afin de concrétiser la tendance haussière; entre temps, nous pouvons dire que nous sommes encore dans une période de consolidation, avec sympathie vers un dénouement haussier. Nous pouvons voir que la tendance à moyen terme demeure haussière, selon le graphique weekly plus bas.

   Tel que mentionné la semaine dernière, des FNB basés sur ce secteur comme SBC et LBS de la société Brompton Funds étaient légèrement plus optimistes à ce moment, et en ont très bien profité cette semaine. SBC a connu une croissance en capital de 6.28% et LBS de 10.90%, en plus de deux versements de dividendes mensuels de 0.10$ par action.

   Pour transiger directement ce secteur à la hausse, nous pouvons utiliser les FNB suivants :

- XFN de BlackRock (iShares);
- HFU (double vitesse) de Horizons.






ZHY - High Yield US Corporate Bond

   Je reviens sur ce petit FNB qui a moins bien performé depuis le début de l'année, soit le ZHY de BMO. Celui-ci étant constitué d'obligations de sociétés américaines à haut rendement, couvertes en dollars canadiens, il a été affecté par la performance des marchés américains. Il demeure bon à considérer dans notre portefeuille pour réduire notre volatilité tout en offrant un rendement modeste pour un risque faible-moyen.

   Depuis la fin de l'année 2021, la tendance haussière s'est essoufflée, puis une tendance baissière est arrivée en 2022. Ses signaux techniques montrent un frein à la baisse avec une allure de revirement, mais il faudra que le reste des marchés se porte mieux pour le faire reprendre de la valeur au capital. Entre temps, il s'agit d'une vente à rabais, qui nous permet d'augmenter le rendement de nos revenus mensuels par rapport au capital investi. Avec 0.06$ de dividende mensuel, le rendement annuel de ces revenus est de 5.85% basé sur le prix de fermeture de vendredi. Si nous l'avions acheté à son sommet de 13.11$ le 31 décembre dernier, le rendement annuel de nos revenus mensuels en dividendes serait de 5.49%. C'est pourquoi il est important de construire graduellement nos positions sur ces titres.

   À noter que la société BlackRock offre un FNB pratiquement identique, le XHY. Son dividende mensuel n'est pas fixe comme pour le ZHY et offre un rendement d'environ 1% de moins pour nos revenus par capital investi, mais sa croissance en capital est légèrement meilleure de quelques dixièmes de pourcentage. Utilisant ce type de FNB pour les revenus, je préfère donc le ZHY de BMO.

   Note : je ne présente aucun autre FNB cette semaine, puisque tous ceux présentés dans les deux publications précédentes ont très bien performé depuis. Je vous invite à retourner les voir.






11 mars 2022

S&P 500 - SPY - moyen terme

   Le S&P 500 a complété une autre semaine légèrement baissière, ayant perdu 2.88% depuis la fermeture de la précédente, pour un cumulatif de 12.75% depuis le dernier sommet. Nous sommes encore dans la correction, tout de même plus haut que le dernier bas. Le marché doit s'y stabiliser et tous les comportements possibles peuvent survenir et nous insécuriser lorsque nous regardons le tout de trop près.

   Nous devons garder en tête que les trois dernières années ont été exceptionnelles. Ce recul n'a rien de malsain. La toile de fonds à long terme n'est pas alarmante.




S&P 500 - SPY

   À court terme, nous voyons que le Spy est encore en tendance baissière, quoi que freinée. Nous testons le bas pour y établir un support. D'ailleurs, le bas de cette semaine a eu plus de force que le précédent selon les indicateurs RSI(14) et CCI(21), lesquels affichent un support haussier. Il s'agit de premiers signaux optimistes. Il serait tout de même surprenant de voir un revirement haussier soudain. Une certaine congestion volatile est encore à s'attendre pour les prochaines semaines avant de voir une résolution, si nous réussissons à nous maintenir au minimum.

   J'ai tracé une ligne rouge globale dans le RSI(14), laquelle indique une résistance baissière depuis le mois de novembre. Cette résistance sera à conquérir, probablement lorsque la ligne du support haussier depuis la fin janvier viendra créer une configuration de triangle symétrique... souhaitant une résolution à la hausse!






$TSX

   L'improbable continue de vivre avec le $TSX qui se porte beaucoup mieux que le S&P 500. Celui-ci est d'ailleurs en tendance légèrement haussière, légèrement plus élevé qu'au début d'année, mais légèrement en dessous de son dernier sommet historique. Une croissance soutenue n'est pas présente dernièrement, affecté entre autre par les marchés américains. Un petit affaissement dans le CCI(21) est visible avec une résistance baissière, très légère. Il serait surprenant de voir le $TSX s'envoler en grande hausse dans les circonstances systématiques.

   Sur le graphique weekly plus bas pour la tendance à moyen terme, nous pouvons clairement voir un rallentissement dans la tendance haussière depuis la fin de l'année précédente. Les signaux techniques semblent maintenant indiquer qu'une tendance haussière est encore possible après cette période de consolidation.






$VIX // $VVIX

   La volatilité demeure dans les marchés, alors peu de nouveautés sont à dévoiler à son sujet. Le Vix semble être tombé sous un support haussier très court terme sur son graphique, en même temps qu'un signal baissier est passé dans le MACD. Celui-ci est audacieux, puisque la EMA(27) est encore à la hausse; il pourrait s'agir d'un recul dans une tendance haussière.

   Pour sa part, le Vvix demeure en congestion continuelle, sans direction précise pour sa résolution. Il est tout de même préférable de le voir en congestion qu'en hausse. S'il était haussier également, le Vix s'envolerait davantage et les marchés pourraient être nettement baissiers. Le tout indique qu'il y a de la peur dans les marchés, sans être une folie.




$SPTFS - Capped Financial Services

   Le secteur canadien des services financiers continue de se tenir sur son plancher des deux derniers mois. Après avoir livré une excellente performance l'année précédente, ça n'est pas dramatique de vivre une hésitation. Celui-ci a perdu 6.79% depuis son dernier sommet, mais seulement 0.10% depuis le début de l'année.

   Au niveau technique, ma crainte de voir une configuration majeure de tête-épaule baissière sur le graphique semble vouloir nous quitter. Un croisement s'est presque produit sur le MACD pour nous donner un signal haussier, mais celui-ci serait encore audacieux puisque la moyenne mobile EMA(27) sur le graphique est encore à la baisse. Nous devrons probablement voir quelques semaines de comportements variés avant de revenir en tendance haussière, si telle est la volonté à moyen terme des marchés. Il faut aussi que le support se maintienne.




GDV - Global Dividend Growth Split Corp

   Pour nos FNB à surveiller cette semaine, je reviens sur le GDV de la société Brompton Funds, dont j'ai fait mention la semaine dernière. Il n'avait pas très belle allure à ce moment, mais il nous donne à présent des signaux intéressants.

   Certains signaux techniques peuvent être moins fiables au moment où la moyenne mobile EMA(27) sur le graphique pointe encore vers le bas, mais elle demeure à surveiller, puisqu'il en faudra peu pour la revoir au minimum à l'horizontal, soit un signal plus fort pour nos autres indicateurs. Le RSI(14) semble donner un petit support haussier. Les CCI(21) et RSI(14) sont exactement sur la ligne de résistance baissière, alors de les traverser à la hausse serait très positif. Les lignes du MACD se sont croisées à la hausse vendredi, pour la troisième fois depuis la correction, alors que les indicateurs deviennent optimistes. Ça sera donc une opportunité à surveiller cette semaine si les marchés se comportent globalement mieux.

   Constituté d'actions de corporations à grandes capitalisations, sur lesquelles la société Brompton Funds y applique une gestion de covered call, il demeure un excellent produit sur le long terme. En raison du Overnight Offering qui a eu lieu au moment où les marchés entraient en correction, sa valeur a tombé plus fort que la normale et a eu de la difficulté à se replacer. Il s'agit d'un rabais afin d'augmenter les revenus par capital investi. Avec 0.10$ de dividende mensuel, le rendement annuel est de 10.25% en revenus mensuels, basé sur le prix de fermeture de vendredi.




SBC - Brompton Split Banc Corp

   Tant qu'à mentionner les FNB de la société Brompton Funds, c'est un bon moment pour mettre à jour le graphique de SBC, constitué des actions des six institutions financières canadiennes majeures, sur lesquelles la société y applique une gestion de covered call afin d'augmenter nos revenus. Il nous offre en effet un meilleur retour en dividendes que si nous possédions directement ses mêmes titres dans les mêmes proportions. Avec 0.10$ de dividende mensuel, le rendement annuel est de 8.90% en revenus mensuels, basé sur le prix de fermeture de vendredi. La croissance en capital est généralement très soutenue.

   Sa corrélation est très forte sur le secteur de référence $SPTFS, mentionné plus haut. Il est donc essentiel de nous référer au secteur pour prendre nos décisions d'achat. Toutefois, les indicateurs techniques de SBC sont légèrement plus positifs que ceux du secteur, ce qui me laisse croire que si les marchés se comportent bien la semaine prochaine et le $SPTFS également, SBC pourrait prendre une allure haussière plus solide.

   Au niveau technique en comparaison avec le $SPTFS, la EMA(27) s'est redressée davantage sur SBC, le MACD s'est croisé à la hausse avec un peu plus de conviction, et le double bas a un peu plus de force dans le STO. La même résistance baissière reste à traverser à la hausse dans le RSI(14). Définitivement, à surveiller.




LBS - Life & Banc Split Corp

   Encore de la société Brompton Funds, regardons maintenant LBS, constitué des mêmes actions que SBC en plus des actions des quatre assureurs majeurs. Sa corrélation est également très forte au secteur $SPTFS, mais sa volatilité un peu plus grande, et une valeur unitaire moindre. Il est donc un peu plus risqué de voir le paiement mensuel des dividendes suspendu pendant quelques mois en cas de correction majeure. Avec 0.10$ de dividende mensuel, le rendement annuel est de 11.25% en revenus mensuels, basé sur le prix de fermeture de vendredi. Il a pris une très bonne valeur en capital dans les dernières années.

   Ses indicateurs techniques sont un peu plus positifs que le secteur $SPTFS, mais pas autant que le FNB SBC. Il pourra donc être aussi une opportunité à surveiller cette semaine. Il est quand même bon de demeurer prudent sur la proposition accordée à ce FNB dans notre portefeuille, pour la raison mentionnée plus haut.






4 mars 2022

Revue majeure : marchés et FNB


S&P 500 - SPY - moyen terme

   Le S&P 500 est encore en tentative de résolution de sa correction, à voir si nous allons nous en sortir à moyen ou long terme. Il a perdu 1.27% cette semaine, 9.40% depuis le début de l'année et 10.16% depuis son dernier sommet. La semaine a oscillé entre haut et bas, se terminant pratiquement au même niveau que l'ouverture, mais plus bas que la fermeture de la semaine précédente.

   Au niveau technique, la tendance est baissière selon l'allure des moyennes mobiles. Un frein est toujours présent dans l'histogramme du MACD, et les trois derniers bas sont plus fort successivement dans le RSI(2), notre indicateur court terme de la force des fermetures. Ces indicateurs nous laissent croire qu'une fatigue s'installe dans la baisse. Tout de même, la volatilité élevée ainsi que les événements mondiaux peuvent renverser rapidement n'importe quel indicateur.




S&P 500 - SPY

   À court terme, le Spy a des comportements classiques lors d'une période de volatilité élevée. Grandes remontées, grands reculs, n'importe quoi. La semaine a démarré sur un recul, puis semblait bien se résoudre jusqu'à jeudi, moment où le Spy a touché comme résistance sa moyenne mobile EMA(27) avant de reculer. Vendredi, l'ouverture s'est faite sur un gap baissier, le bas a été touché, et la fermeture était assez équivalente à l'ouverture, ce qui nous donne un comportement technique de marteau haussier... ou plutôt de frein dans la baisse, dans les circonstances.

   En regardant de trop près, nous pourrions être découragé de la tendance qui est encore baissière. Toutefois, il s'agit de comportements typiques lors des premières semaines d'une correction. Il faut observer les indicateurs techniques qui nous donnent des signaux sur le comportement global. Depuis la fin janvier, les lignes du MACD et son histogramme se redressent globalement. Le RSI(14) et le CCI(21) nous donnent un support haussier, avec une divergence haussière des deux derniers bas sur le graphique. D'ailleurs, le bas de cette semaine est plus haut que ce support. Le STO continue d'être haussier au travers d'une semaine de congestion. Nous ne pouvons affirmer pleinement une résolution à court terme, mais il semble que nous allons dans la bonne direction au travers de cette tempête.




$TSX

   Pour une rare fois dans notre histoire, le TSX est en bien meilleure posture que le S&P 500. Celui-ci est dans une congestion légèrement haussière, alors que le S&P 500 est en tendance baissière. Habituellement, les marchés américains vont tirer avec eux les marchés canadiens à la baisse. Nous vivons donc un phénomène hors du commun. Certains secteurs du TSX sont en excellentes formes, d'autres très en mauvaises, mais la moyenne fait maintenir le marché.

   Étant donné l'allure adéquate du TSX, les FNB que je mentionne régulière se portent assez bien, puisqu'ils sont basés en grande partie sur des institutions et corporations canadiennes. À voir en détail plus bas.






$VIX // $VVIX

   Il y a peu à déclarer de nouveau par rapport à la semaine dernière pour nos indicateurs de la volatilité. Le Vix demeure en tendance haussière, peut-être freinée légèrement. Ses indicateurs techniques commencent à pointer un peu moins à la hausse. Son RSI(14) semble montrer une configuration de triangle symétrique, dont il faudra surveiller la résolution la semaine prochaine.

   De son côté, le Vvix a terminé la semaine précédente sur un breakdown de son support haussier, lequel ne s'est pas formellement concrétisé cette semaine. La résolution est plutôt une congestion neutre. La bonne nouvelle est que le Vvix n'est pas en tendance haussière, alors que le Vix l'est, ce qui peut continuer de nous faire croire que le Vix ne devrait pas s'envoler de manière prononcée.






$GOLD // $SILVER

   Il est bon de mentionner que l'or et l'argent ont fermement poursuivi leur nouvelle tendance haussière. Depuis plusieurs mois, ils étaient pris dans une congestion, à souvent nous faire croire qu'un breakout se produirait, mais jamais concrétisé. À regarder les graphiques weekly ici présents, pour voir leurs tendances à moyen terme, nous pouvons voir qu'ils se sont libérés de toute hésitation et qu'ils sont maintenant en tendance haussière.

   Pour transiger l'or à la hausse, BlackRock nous offre le FNB CGL qui a une excellente corrélation et un bon volume. Il y a aussi la société Horizons qui nous offre le FNB à double vitesse HBU avec une très bonne corrélation mais moins de volume régulier.

   Pour transiger l'argent à la hausse, BlackRock nous offre le FNB SVR qui a une très bonne corrélation et un petit volume soutenu. Il y a aussi la société Horizons qui nous offre le FNB à double vitesse HZU avec une très bonne corrélation et assez de volume pour l'utiliser adéquatement.




$NATGAS - Gaz naturel

   Depuis l'automne, je n'ai rien mentionné à propos du gaz naturel, puisqu'il est tombé de son envolée depuis la fin de l'été, a testé un support depuis le mois de décembre, et ne semblait rien donner comme direction. Les événements mondiaux actuels viennent maintenant influencer cette commodité, puisque la Russie est un producteur et exportateur très important de gaz naturel.

   Au niveau technique, un petit support haussier s'est installé dans le RSI(14) depuis le mois de décembre. Malgré les hauts et les bas depuis, la tendance globale a été haussière, à observer la EMA(27). À présent, la EMA(7) est au dessus de cette dernière, avec un comportement plutôt bullish. Les deux dernières semaines ont été un peu congestionnées, mais avec le STO et CCI(21) qui ont fait leur ascension pendant ce temps, nous semblons vraiment avoir une tendance haussière qui s'installe.

   Pour transiger cette commodité avec effet de levier jusqu'à double vitesse, nous pouvons utiliser le FNB HNU de la société Horizons.




$WTIC - Pétrole

   La semaine dernière, j'ai mentionné que le pétrole semblait fatigué de sa hausse importante des derniers mois. Celui-ci a tout de même percé cette fatigue et poursuivi une très forte hausse, en raison des circonstances mondiales. C'est un exemple comme quoi malgré l'analyse technique, il existe toujours le risque systématique qui peut faire subir n'importe quoi aux marchés et à nos produits.

   Il serait très audacieux d'investir maintenant à la hausse sur le pétrole. Toutefois, il est à noter que nous pouvons utiliser le FNB HOU de la société Horizons qui nous donnera un effet de levier à la hausse jusqu'à double vitesse. Si nous croyons pouvoir profiter d'une baisse, la même société nous offre le FNB HOD, qui prendra de la valeur sur un baisse jusqu'à double vitesse. Il s'agit de risques très élevés.




$SPTEN - Capped Energy

   Bien aidé par la hausse du pétrole, le secteur de l'énergie continue sa hausse après une période de consolidation (légèrement haussière) depuis le début de l'année. Un breakout s'est produit dans les lignes de résistances du RSI(14) et CCI(21), comme j'avais suggéré de surveiller la semaine dernière, avec un croisement haussier des lignes du MACD. Un petit recul last call a eu lieu jeudi, pour terminer la semaine sur une note assez haute.

   Pour transiger directement ce secteur à la hausse, vous pouvez utiliser les FNB suivants :

- XEG de BlackRock (iShares);
- HEU (double vitesse) de Horizons.


   Si vous croyez à tenir ce secteur à long terme dans votre portefeuille et voulez un FNB à revenus, la société Harvest Portfolios Group offre le HPF qui a une bonne corrélation avec le secteur. Le dividende mensuel est actuellement de 0.015$ par titre, ce qui donne un rendement annuel de 5.37% en revenus mensuels basé sur le prix de fermeture de vendredi à 3.35$. Il s'agit d'un produit un peu exotique pour notre portefeuille si nous voulons une diversification plus large. Toutefois, la croissance à long terme sur notre capital est beaucoup moins certaine.




$SPTFS - Capped Financial Services

   Il est toujours important de surveiller le secteur des services financiers canadiens puisque plusieurs de nos FNB à revenus y sont reliés, en totalité ou en partie. Celui-ci a connu une excellente performance en 2021, alors la tendance depuis le début de l'année n'est pas trop alarmante. Nous demeurons en tendance baissière à court terme, qui semble indiquer des signes de fatigue dans cette baisse selon tous les indicateurs techniques. Il reste à surveiller que ce plancher se maintienne afin de saisir le prochain breakout pour une nouvelle tendance haussière.

   Pour transiger directement ce secteur à la hausse, vous pouvez utiliser les FNB suivants :

- XFN de BlackRock (iShares);
- HFU (double vitesse) de Horizons.


   Pour connaître des FNB à revenus reliés à ce secteur, je suggère de consulter les publications précédentes et les articles vedettes.




DGS - Dividend Growth Split Corp

   Dans les événements de la semaine, la société Brompton Funds a effectué un Overnight Offering à 6.80$ par titre sur leur FNB DGS, lequel a généré une entrée de 67M$ dans la trésorerie. Le titre a donc tombé légèrement, mais s'est assez bien maintenu, malgré une tendance instable à court et moyen terme.

   Ce FNB est constitué des actions d'institutions financières canadiennes, assureurs majeurs et corporations à grandes capitalisations. Son dividende mensuel étant de 0.10$ par titre, il nous procure un rendement annuel de 17.91% en revenus mensuels, basé sur le prix de fermeture de vendredi. Toutefois, il est très risqué que le paiement des dividendes soit suspendu pendant plusieurs mois en cas de baisse majeure. Si le NAV tombe sous 15$, le paiement pourra être suspendu. Le NAV est le calcul de la valeur du Preferred Share, toujours à environ 10$, + la valeur du Class A Share, actuellement à 6.70$. Ainsi, si le titre tombe sous 5$ environ, nous ne toucherons pas nos revenus pendant une période indéterminée. C'est pourquoi ce FNB est d'un risque très élevé si nous comptons sur ses revenus mensuels.




GDV - Global Dividend Growth Split Corp

   Parlant de Brompton Funds, nous pouvons regarder le FNB GDV qui n'a pas une très belle allure depuis la mi-janvier. Constituté d'actions de corporations à grandes capitalisations, il demeure toutefois un très bon produit sur le long terme, pour sa croissance ainsi que ses revenus, alors il est toujours digne de mention et important à surveiller.

   En réalité, une période de consolidation était débutée sur celui-ci dès le début de l'année. Ensuite, la société a effectué un Overnight Offering en plein au moment où les marchés entraient en correction. Bien évidemment, la valeur du titre en a souffert, et il a de la difficulté à s'en remettre dans les circonstances mondiales des marchés.

   Au niveau technique, il n'y a pas de signe haussier, mais peut-être un début de support installé dans le RSI(14). À 0.10$ de dividende mensuel, le rendement annuel est de 10.33% en revenus mensuels, basé sur le prix de fermeture de vendredi. Tout comme DGS mentionné plus haut, il faudrait que le titre chute sous les 5$ environ pour suspendre le paiement du dividende mensuel. Cette possibilité est assez mince, alors même si nous voyons la valeur de notre capital diminuer, nous continuons de collecter nos revenus mensuels. Nous pouvons les réinvestir à rabais dans ce FNB, ce qui augmente notre pourcentage de rendement sur notre capital.




ZWG - Global High Dividend

   Un autre FNB constitué d'actions de sociétés mondiales à grandes capitalisations est le ZWG de BMO. Tout comme le GDV mentionné plus haut, sa valeur a souffert depuis le début de l'année, mais demeure globalement moins volatile. Depuis son dernier sommet, ZWG a perdu 9.46% en valeur, contre 11.50% pour GDV. Son dividende mensuel de 0.17$ par titre génère un rendement annuel de 7.02% en revenus mensuels, basé sur le prix de fermeture de vendredi. Il s'agit donc d'un choix varié dans notre portefeuille si nous voulons un rendement raisonnable à risque plus modéré.

   Au niveau technique, ce FNB ne montre aucun signe haussier pour l'instant. Un plancher s'est peut-être installé, ayant touché le dernier bas du mois d'octobre, semblant s'y maintenir avec un support dans le RSI(14) et une fatigue dans la baisse selon l'histogramme du MACD. C'est donc à surveiller.




ZWC - Canadian High Dividend

   Tant qu'à mentionner les FNB de BMO, il est bon de souligner la belle performance de ZWC. Celui-ci est constitué d'actions de sociétés canadiennes uniquement, autant les institutions financières que des corporations. C'est pourquoi il se porte beaucoup mieux que la plupart des FNB depuis le début de l'année, avec une croissance en capital de 3.57% jusqu'à présent.

   Au niveau technique, il demeure en belle tendance haussière, malgré deux reculs qui ont créé un support haussier plus prononcé que le précédent. Il touche un troisième sommet qui a un peu moins de force que les précédents selon le RSI(14), ce qui n'est pas encore un signal pessimiste; une consolidation pourrait être appropriée.

   Son dividende mensuel de 0.10$ par titre génère un rendement annuel de 6.08% en revenus mensuels, basé sur le prix de fermeture de vendredi. Il s'agit d'une rendement modeste pour un risque modéré. C'est une autre belle variété pour notre portefeuille.




HHL - Healthcare Leaders Income

   Je l'ai mentionné la semaine dernière et je dois y revenir. Le FNB HHL de la société Harvest Portfolios Group nous donnait des signaux intéressants, lesquels sont un peu plus chauds encore actuellement. Celui-ci est constituté d'actions de 20 compagnies du secteur de la santé à grandes capitalisations, surtout américaines, avec une excellente corrélation sur le secteur de référence XLV (graphique absent).

   Au niveau technique, un breakout de la résistance baissière sur le graphique s'est produit cette semaine, en plus d'un croisement haussier des moyennes mobiles. Les signaux précurseurs s'étaient manifestés la semaine dernière, soit le breakout de la résistance baissière dans le RSI(14) et le CCI(21), avec le croisement à la hausse des lignes du MACD. Un certain recul last call semble s'être produit à la fin de la semaine, comme une résistance avant d'accomplir une configuration de W haussier. Si cette configuration se concrétise, nous avons le potentiel de traverser le dernier sommet historique.

   Avec un dividende mensuel de 0.06$ par titre, ce FNB nous offre un rendement annuel de 8.51% en revenus mensuels, basé sur le prix de fermeture de vendredi. Il peut agir comme une variété à risque modéré dans notre portefeuille si nous avons une affection pour les corporations américaines du domaine de la santé.








ENS - E Split Corp

   En terminant, je reviens sur un FNB vedette cette année, le E Split Corp de la société Middlefield Group. Ce FNB est constitué uniquement des actions de la société Enbridge (ENB), sur lesquelles sont transigées des stratégies d'options en covered call pour augmenter nos revenus et diminuer la volatilité. La semaine dernière, j'ai suggéré de surveiller le breakout graphique de la résistance horizontale, lequel s'est parfaitement produit lundi et maintenu à la hausse toute la semaine. ENS transige actuellement à son sommet historique.

   Nous pouvions nous attendre à cette bonne performance, puisque la hausse du pétrole et du secteur de l'énergie ont fait profiter énormément à Enbridge. Comme visible sur son graphique plus bas, celui-ci transige à son sommet historique, après plusieurs années de congestion. Au niveau technique, ENS arrive à une nouvelle résistance à court terme, mais son graphique weekly à moyen terme semble montrer que les derniers mois ont été une période de consolidation très saine, sans affecter négativement notre rendement global. Les indicateurs techniques sont revenus en territoire haussiers et l'allure des lignes du MACD et des moyennes mobiles sur le graphique sont bien bullish.

   Cette année à date, Enbridge a offert une croissance en capital de 12.65%. Son dividende trimestriel de 0.86$ par titre offre un rendement annuel de 6.05% en revenus trimestriels, basé sur le prix de fermeture de vendredi. Pour sa part, ENS a offert une croissance en capital de 6.61% cette année à date. Son dividende mensuel de 0.13$ par titre offre un rendement annuel de 10.07% en revenus mensuels, basé sur le prix de fermeture de vendredi. Comme mentionné plus haut, l'objectif de ce FNB de type Split Corp est d'augmenter nos revenus, tout en diminuant notre volatilité. Ainsi, sa croissance en capital est inférieure cette année à date, mais ses revenus supérieurs. Si nous possédons ce FNB pour les revenus, l'objectif est atteint.

   Il est très intéressant de mentionner qu'en 2021, Enbridge a offert une croissance en capital de 17.91%, contre 18.09% pour ENS. Basé sur le prix d'ouverture de l'année 2021, le rendement des dividendes de Enbridge a été de 7.95%, contre 12.95% pour ENS.




* Articles vedettes *



Publications précédentes

Février 2022
Janvier 2022
Décembre 2021
Novembre 2021
Octobre 2021
Septembre 2021
Août 2021



* À propos de ce journal *