Archives

Décembre 2021





31 décembre 2021

S&P 500 - SPY - mensuel

   Un autre mois vient de se terminer, mettant fin à une année très profitable pour les marchés. Sur le graphique monthly, nous constatons que l'horizon à long terme demeure haussier. Les moyennes mobiles sont à la hausse et les prix ont transigé continuellement avec la EMA(7) comme support maintenu. Nous pouvons croire à une tendance haussière pour la prochaine année, mais probablement moins prononcée que l'année qui vient de se terminer.

   Le S&P 500 a gagné 26.60% cette année, pour un cumulatif de 279% sur 10 ans. Du côté canadien, le $TSX a gagné 20.70% cette année, pour un cumulatif de 76% sur 10 ans. La différence est qu'individuellement, les secteurs américains connaissent tous de la croissance (outre celui de l'énergie), ce qui n'est pas le cas pour les mêmes secteurs canadiens. La majorité des secteurs canadiens performent moins bien que leurs homologues américains. C'est pourquoi nos investissements directifs sont mieux d'être basés sur le S&P 500 que le $TSX, ou de bien cibler les secteurs canadiens.




S&P 500 - SPY - moyen terme

   La tendance à moyen terme du SPY demeure haussière comme nous pouvons le constater avec le graphique weekly. La résistance horizontale du graphique s'est finalement traversée pour nous amener vers des nouveaux horizons. Les indicateurs techniques sont encore dans des territoires de hausse soutenue et j'aime bien le comportement du MACD qui se recroise à la hausse. Selon le RSI(14), nous avons de l'espace pour grimper.




S&P 500 - SPY

   À court terme, le SPY a traversé avec conviction sa ligne horizontale de résistance, puis s'est reculé légèrement cette semaine en consolidation de ces gains et pour des prises de profits de fin d'année. Il semble s'agir seulement d'un recul last call après le démarrage d'une nouvelle tendance haussière, puisqu'au niveau technique, nous sommes clairement sortis de la période de consolidation des deux derniers mois. Nous pourrions tout de même tester la dernière résistance du graphique comme nouveau support, ainsi que le nouveau support haussier du RSI(14).






Nasdaq - QQQ

   Le Nasdaq a connu une croissance de 20.73% cette année pour un cumulatif de 489% en 10 ans. Il s'agit de la première fois en 10 ans que le Nasdaq affiche une moins bonne performance annuelle que le S&P 500, ce qui pourrait nous faire croire qu'un retard sera à rattraper pour la nouvelle année.

   Contrairement au S&P 500, le Nasdaq n'a pas encore traversé son dernier sommet, et sa dernière résistance horizontale du graphique n'a pas tenue comme nouveau support après son breakout. Il n'y a rien de dramatique puisque la tendance demeure haussière, simplement moins prononcée que pour le S&P 500.

   Avec ces informations spéculatives, nous pourrions rebalancer nos placements directifs avec une plus grosse portion basée sur le Nasdaq que le S&P 500. Les FNB en devises canadiennes ayant les meilleurs volumes et corrélations sont ceux de BlackRock, soit le XSP pour le S&P 500 et le XQQ pour le Nasdaq. À noter que la société Horizons nous offre les FNB à double vitesse HSU et HQU ce qui est très profitable lorsque les marchés sont haussiers, mais dommageable lorsque nous prenons du recul. Il est préférable de les utiliser principalement lors d'une reprise haussière après une correction ou un recul prononcé pour encaisser des profits rapides.






$VIX // $VVIX

   Nous pouvons être heureux que le Vix soit revenu à un niveau assez bas pour accorder davantage de fiabilité à l'analyse technique. Celui-ci a finalement traversé à la baisse sa ligne de support haussier pour nous amener dans une nouvelle tendance baissière. À court terme, il semble y avoir un petit frein dans cette baisse à en juger l'histogramme du MACD. Nous pourrions donc vivre une petite hésitation dans les prochaines journées.

   Le Vvix affiche finalement une allure plus baissière que le Vix, ce qui est positif puisqu'il est souvent précurseur. Il semble avoir fait un breakdown de son petit support haussier dans le RSI(14), mais à noter qu'il ne descend jamais plus bas que 40 et son niveau actuel est à 42.65.

   Nous pouvons tout de même être en confiance que la volatilité est globalement à la baisse.






$GOLD

   L'or a beaucoup de difficulté à maintenir une bonne performance depuis les 10 dernières années. Cette année, il a perdu 4.17%, pour un rendement cumulatif de 16% sur 10 ans. Les graphique court et moyen terme nous démontrent toutefois de l'espoir sur une tendance haussière. Un superbe breakout s'est produit en novembre mais n'a pas réussi à se maintenir. Par chance, le recul était soutenu, et nous semblons vouloir reprendre cette tendance haussière. Il demeure que n'importe quoi peut se produire avec cette commodité.

   Pour transiger l'or à la hausse, BlackRock nous offre le FNB CGL qui a une excellente corrélation et un bon volume. Il y a aussi la société Horizons qui nous offre le FNB à double vitesse HBU avec une très bonne corrélation mais moins de volume régulier.

   Pour connaître plusieurs autres FNB à utiliser pour transiger l'or, je vous suggère de revoir ma publication du 25 décembre.






$SILVER

   L'argent a perdu 12.78% cette année, pour une perte de 17% sur 10 ans. Sa corrélation est similaire à l'or, avec une performance plus difficile à gagner. Tout comme l'or, il semblait qu'une nouvelle tendance haussière s'est présentée en novembre, mais n'a pas réussie à se concrétiser. Les graphiques semblent nous présenter une nouvelle tendance haussière après avoir reculé au dernier niveau de support, alors peut-être que cette fois sera la bonne.

   Pour transiger l'argent à la hausse, BlackRock nous offre le FNB SVR qui a une très bonne corrélation et un petit volume soutenu. Il y a aussi la société Horizons qui nous offre le FNB à double vitesse HZU avec une très bonne corrélation et assez de volume pour l'utiliser adéquatement.






$SPTFS - Capped Financial Services

   De tous les secteurs du $TSX, celui des services financiers est celui que je préfère, puisqu'il a une bonne performance soutenue et plusieurs excellents FNB y sont reliés. Toutefois, ça n'est pas le secteur ayant toujours la meilleure performance en croissance de capital, mais les autres secteurs plus performants du $TSX n'ont pas de FNB à revenus fixes directement reliés.

   Le $SPTFS a eu une croissance de 31.46% cette année, pour un cumulatif de 135% sur 10 ans. À court terme, une nouvelle tendance haussière est démarrée, mais un recul s'est fait pour toucher comme support la dernière résistance, ce qui est un comportement technique normal. Nous devrions poursuivre une bonne croissance prochainement.

   Je vous suggère de revoir ma publication du 24 décembre pour connaître plusieurs excellents FNB reliés à ce secteur. Consultez aussi les articles vedettes à ce sujet.


   Note importante : les marchés canadiens seront fermés lundi le 3 janvier tandis que les marchés américains seront ouverts.










29 décembre 2021



$SPTFS - Capped Financial Services

   Les marchés canadiens ont ouvert sur une belle hausse aujourd'hui, après deux jours de fermeture pendant lesquels les marchés américains étaient ouverts. Ceux-ci avaient très bien performé lundi et sont en petite consolidation de ces gains depuis deux jours. Le $TSX a donc ouvert en hausse forte sur pratiquement tous les secteurs ce matin, a transigé à la hausse en matiné, puis consolidé ses gains en après-midi pour des prises de profit normales.

   Une des meilleures performance demeure le secteur $SPTFS des services financiers que je mentionne régulièrement, ayant ouvert sur un fort gap haussier et maintenu ce gain. Je considère que ce secteur a eu la meilleure performance cette année, ayant gagné 31% pour l'instant et un cumulatif de 135% sur 10 ans. J'exclus la performance de 76% cette année pour le $SPTEN (énergie) puisque ce secteur est encore en perte cumulative de 41% sur 10 ans. La belle performance du $SPTFS a fait bien profiter les différents FNB que je mentionne régulièrement, voir la publication du 24 décembre.

   Les Vix et Vvix ont continué leurs baisses, ce qui augure bien à court terme. Avec deux journées devant nous pour terminer l'année, nous devrions en être très satisfait. Je ferai une revue plus complète en fin de semaine.






27 décembre 2021

S&P 500 - SPY

   Le SPY a ouvert aujourd'hui sur son sommet historique et l'a repoussé à la hausse continuellement, terminant la journée sur nouveau un sommet historique. Le breakout de sa dernière résistance est bien confirmé et une nouvelle tendance haussière est en place. Bien sûr, après une journée aussi haussière, une petite consolidation pourrait se produire dans les prochains jours, agissant comme un last call. Il est donc bien dommage que les marchés canadiens étaient fermés, puisqu'ils n'ont pas profité de cette force. Il reste à souhaiter un bon ajustement à leur réouverture mercredi matin.

   Souhaitant que ce niveau se maintienne cette semaine et avec quatre sessions avant la fin de l'année, le S&P 500 nous a offert une croissance de 27,27% cette année à date. Il s'agit d'une des meilleures années depuis la reprise à la suite de la crise de 2009. En 2013, nous avons eu une croissance de 29,60% et en 2019, une croissance de 30,43% quoi qu'une perte de 6.59% s'était enregistrée l'année précédente.




Nasdaq - QQQ

   Le Nasdaq a aussi profité aujourd'hui, brisant à la hausse sa ligne de résistance horizontale et terminant la journée sur une note bien haute, affichant une belle tendance haussière. Contrairement au SPY, le QQQ n'est pas sur son sommet historique, mais presque.

   La croissance du Nasdaq cette année à date a été de 22,48% et il s'agit de la première année depuis 2011 où le Nasdaq a moins bien performé que le S&P 500. Depuis la reprise en 2009, seulement deux années ont été pratiquement égales en performance entre le S&P 500 et le Nasdaq, soit 2012 et 2016, puis s'en est suivi une meilleure performance du Nasdaq l'année suivante. En nous basant sur cette information, un investissement spéculatif serait de rebalancer nos positions directives entre le S&P 500 et le Nasdaq en donnant une plus grosse proportion à ce dernier.






$VIX // $VVIX

   Malgré une ouverture haussière des marchés, le Vix a ouvert lui aussi en hausse, mais a graduellement descendu toute la journée pour se terminer à un niveau légèrement plus bas que sa dernière fermeture, ce qui demeure optimiste. Pour sa part, le Vvix n'a pas ouvert en hausse mais égal à sa dernière fermeture, pour aussi descendre toute la journée et se terminer proportionnellement plus bas au Vix, ce qui est bien positif. Sur son graphique, il semble avoir traversé à la baisse la ligne de support haussier, et peut-être même faire un breakdown de cette même ligne dans le RSI(14), ce qui est un très bon signe pour la volatilité. Jusqu'à la semaine dernière, le Vvix était moins baissier que le Vix, ce qui était à surveiller. Si le Vvix devient plus baissier que le Vix, c'est un bon signe pour la tendance du Vix.






25 décembre 2021





$GOLD

   L'or nous offre des comportements plutôt irréguliers avec des tendances qui sont difficilement maintenues. En novembre, il semblait avoir finalement réussi à sortir de tous ses niveaux de résistances de la dernière année. Puis, juste avant le recul global des marchés au Thanksgiving américain, il a chuté dans son niveau de congestion précédent. En analysant la tendance à court et moyen terme, c'était peut-être un accident de parcours, et il semble que le comportement technique pointe plutôt vers la hausse.

   Pour transiger l'or à la hausse sur les marchés canadiens, le FNB ayant la meilleure corrélation et le plus gros volume est le CGL de BlackRock. Il y a aussi le HBU à double vitesse de la société Horizons, mais avec moins de volume. Si nous avons une vision baissière de l'or et que nous voulons en profiter, la même société nous offre le HBD, soit baissier à double vitesse.

   Horizons nous offre aussi un FNB que je présente ici pour la première fois, le HGY, dont vous pouvez voir le graphique plus bas. Il s'agit d'une belle alternative si nous voulons investir à long terme sur l'or, puisqu'il offre un dividende mensuel en plus d'une corrélation très forte à la commodité de base. En réalité, ce produit est constitué du FNB américain GLDM de la société SPDR, sur lequel Horizons fait une gestion active en covered call.

   Le dividende mensuel sur HGY a varié cette année entre 0.03$ et 0.0225$, ce qui représente un rendement annuel d'environ 5.50% en revenus, basé sur le prix de fermeture de vendredi. Alors que la performance de l'or est négative cette année à date, il s'agit d'une manière de faire quand même du rendement sur notre investissement.

   En 2021, l'or a perdu 5.06% de valeur jusqu'à présent. Le FNB CGL de BlackRock a perdu 7.61% et ne verse aucun dividende. Pour sa part, HGY de la société Horizons a perdu 11% en capital, mais gagné un total de 0.277$ de dividendes par titre (sans même compter le dividende de décembre qui n'est pas encore déclaré), ce qui vaut 5% de rendement par rapport à sa valeur d'ouverture en 2021.








$SPTGD - S&P/TSX Global Gold Index

   Si nous voulons investir sur l'or, nous pouvons aussi considérer le secteur $SPTGD, l'index pour les sociétés canadiennes minières d'or. Il n'est pas trop pertinent d'en faire son analyse technique puisque sa corrélation est très influencée par l'or. Si le prix de l'or performe bien, ces sociétés devraient en profiter également. Nous pouvons observer les divergences et tirer des projections spéculatives sur sa performance. Par exemple, le secteur est à la perte de 12.21% cette année à date contre 5.06% pour l'or. Alors, si l'or revient en tendance haussière, est-ce que le secteur reprendra plus fort ce retard?

   Pour transiger ce secteur à la hausse sur les marchés canadiens, le FNB ayant la meilleure corrélation est le XGD de BlackRock. Il y a aussi le HGU à double vitesse de la société Horizons qui a une excellente corrélation et de très bons volumes. Si nous avons une vision baissière du secteur et que nous voulons en profiter, la même société nous offre le HGD, soit baissier à double vitesse.

   Tout comme pour l'or, Horizons nous offre aussi un FNB alternatif pour ce secteur, le HEP, dont vous pouvez voir le graphique plus bas. Il s'agit d'une belle alternative si nous voulons investir à long terme sur le $SPTGD, puisqu'il offre un dividende mensuel en plus d'une corrélation très forte au secteur. Ce FNB est constitué des actions de sociétés minières d'or, sur lequelles Horizons fait une gestion active en covered call.

   Le dividende mensuel sur HEP a été en moyenne cette année de 0.1443$ par mois, ce qui représente un rendement annuel d'environ 6.24% en revenus, basé sur le prix de fermeture de vendredi. Tout comme pour le HGY avec l'or, puisque la performance du secteur $SPTGD est négative cette année à date, il s'agit d'une manière de faire quand même du rendement sur notre investissement.

   Au niveau de la performance, comme mentionné précédemment, le secteur $SPTGD a perdu 12.21% cette année à date. Le FNB XGD de BlackRock a perdu 12,14% et a versé un total de 0.185$ en dividendes trimestriels (déclaration de décembre à venir), ce qui est négligeable, représentant moins de 1% de rendement en revenus. Pour sa part, HEP de la société Horizons a perdu 18.24% en capital, mais gagné un total de 1.587$ de dividendes par titre (sans compter le dividende de décembre qui n'est pas encore déclaré), ce qui vaut 4.68% de rendement par rapport à sa valeur d'ouverture en 2021.






24 décembre 2021



$SPTFS - Capped Financial Services

   Les marchés américains étaient fermés aujourd'hui et il ne s'est rien produit de notable du côté canadien, étant ouverts jusqu'à 13h comme des orphelins. J'en profite donc pour débuter une série spéciale de présentations quotidiennes incluant des produits jamais mentionnés jusqu'à présent.

   Le secteur des services financiers $SPTFS est un des rares secteurs canadiens offrant une bonne performance, ayant eu une croissance de 31% cette année à date, et nous avons la chance d'avoir plusieurs FNB très intéressants reliés à celui-ci. Vous pouvez vous référer aux publications précédentes et aux articles vedettes pour mieux les connaître.

   Titres à revenus :
   - SBC de Brompton Funds;
   - LBS de Brompton Funds;
   - ZWB de BMO;
   - ZWC de BMO;
   - FIE de BlackRock (iShares);
   - VDY de Vanguard *;
   - PIC/A de Strathbridge.

   * Je mentionne que VDY existe, mais je ne donne pas ses détails puisque sa distribution est nettement inférieure à tous les autres produits.

   Titres directifs :
   - XFN de BlackRock (iShares);
   - HFU (double vitesse) de Horizons.

   Personnellement, j'ai dans mon portefeuille une proportion considérable de SBC que je tente de grandir autant que possible, une proportion moyenne de ZWC que je fais grandir occasionnellement, et une petite part de LBS que je rachète à nouveau seulement lors d'une reprise après une baisse considérable.






FIE - Financial Monthly Income

   Je présente pour la première fois le FIE de la société BlackRock, qui a une excellente corrélation avec le secteur $SPTFS. Son analyse technique montre des indicateurs très similaires à ce secteur, ayant connu dans les derniers mois une série successive de tendances haussières et de consolidations. Nous entrons maintenant en ce qui semble une nouvelle tendance haussière.

   Ce FNB est constitué à 20% d'un autre FNB de BlackRock, soit le CPD, constitué de Preferred Shares variés, ainsi qu'à 10% de leur FNB XCB constitué principalement d'obligations de sociétés financières canadiennes. La balance du portefeuille est basée en grande partie d'actions des institutions financières majeures et des assureurs vie canadiens.

   Basé sur le prix de fermeture d'aujourd'hui, le dividende mensuel de 0.04$ par titre nous procure un rendement annuel de 5.85% en revenus, et la croissance en capital a été de 20% cette année à date.


   J'ai déjà possédé le FIE dans mon portefeuille, mais j'ai décidé de le remplacer par le ZWC (graphique plus bas) de BMO, puisque son dividende mensuel de 0.10$ par titre nous procure un rendement annuel de 6.32% en revenus, mais la croissance en capital a été de 16% cette année à date. J'ai également une préférence pour les produits de BMO.

   Comme je possède ces titres pour les revenus mensuels et non pour les transiger, je préfère une distribution supérieure en dividendes, parce que la croissance importe moins selon cette stratégie. De plus, ayant commencé à en acheter dans le passé, mon coûtant moyen est plus bas que le prix de fermeture d'aujourd'hui, et ainsi mon rendement est supérieur à celui mentionné ici. La stratégie est de le tenir peu importe les événements du marché, rebalancer si nécessaire, accumuler les dividendes et lorsque possible buy the dip.






23 décembre 2021

S&P 500 - SPY - moyen terme

   La semaine vient de se terminer pour les marchés américains qui seront fermés demain, tandis que les marchés canadiens seront ouverts jusqu'à 13h, alors il ne faut pas s'attendre à des gros volumes. Pour souligner les congés, je ferai quotidiennement des publications spéciales incluant des présentations de produits jamais mentionnés encore... à suivre!

   En conclusion cette semaine, le SPY a terminé sur une note élevée, pratiquement à son sommet historique, en affichant une belle tendance haussière avec les indicateurs techniques qui sont tous favorables. Avec encore une semaine devant nous pour conclure l'année, le S&P 500 nous a offert jusqu'à présent une croissance de 25.53% en 2021.






S&P 500 - SPY

   Le SPY a finalement traversé sa ligne de résistance horizontale et a réussi à terminer la journée au-dessus, ce qui est très positif. Tous les indicateurs que j'ai mentionné à ma publication précédente se sont manifestés à ce moment : breakout des résistances baissières dans le CCI(21) et RSI(14), revirement dans le STO et croisement haussier du MACD. Il s'agit donc de signaux qui peuvent nous laisser croire que la période de consolidation est terminée, se concluant avec un retour en tendance haussière. Il est possible d'avoir des petites hésitations la semaine prochaine comme après la plupart des entrées en nouvelles tendances, agissant comme last call.

   Il est très intéressant de constater que la journée ne s'est pas terminée dans le haut totalement, ayant perdu 0.34% juste dans les dernières 10 minutes (voir graphique à la minute plus bas). Il ne s'agit pas selon moi d'une faiblesse dans la hausse, mais de toute évidence un sell off normal de fin de journée, fin de semaine et même de fin d'année pour plusieurs. Une grande quantité de traders et d'institutions ont profité du sommet pour concrétiser les profits et reprendre en neuf l'an prochain.




Nasdaq - QQQ

   Je fais un petit retour sur le Nasdaq, lequel affiche les mêmes signaux techniques que le S&P 500 pour le breakout de sa période de consolidation et une nouvelle tendance haussière. La différence est qu'il ne transige pas encore à son dernier sommet et qu'il n'a pas traversé sa ligne de résistance horizontale. Selon moi, ça ne sera pas un problème à traverser prochainement puisque les marchés semblent dans la bonne direction.

   Cette année à date, le Nasdaq nous a offert une croissance de 20.80%, et demeure à 3.45% en dessous de son dernier sommet. Avec cinq sessions restantes avant la fin de l'année, peut-être qu'il y terminera...






$VIX // $VVIX

   En conclusion cette semaine, regardons la volatilité, notre indicateur le plus important. Le Vix nous affiche définitivement une tendance baissière avec ses moyennes mobiles à la baisse et le breakdown sous son support haussier des deux derniers mois. Au niveau actuel, il nous permet d'accorder plus de fiabilité aux indicateurs techniques utilisés pour nous guider. À ce niveau et en tandance baissière, il s'agit d'un environnement très opportun pour transiger.

   Pour sa part, le Vvix n'est pas aussi baissier et nous présente une divergence avec le Vix. Les moyennes mobiles ne se sont pas encore croisées à la baisse, malgré le MACD qui s'est recroisé, ce qui est normalement précurseur pour les EMA. Ce qui est à surveiller est le support haussier continu sur le graphique et dans le RSI(14), qui nous indique que le Vvix n'a peut-être pas terminé sa hausse. Pour l'instant, il n'y a pas de raison de s'inquiéter tant que le Vix demeure baisser et ne donne pas de signaux haussiers. Toutefois, lorsque le Vix donnera des signaux haussiers alors que le Vvix aurait poursuivi une hausse, un recul des marchés ou une correction plus importante pourrait survenir. Pour l'instant, demeurons en observation, c'est tout.






21 décembre 2021

S&P 500 - SPY

   Hier, le SPY a débuté la semaine sur un gap baissier pessimiste, mais la journée s'est terminée sur une configuration technique de marteau en hauteur, qui indique un frein dans la baisse. Il semblait s'agir d'une journée pour tester le bas du breakdown du Thanksgiving américain.

   Aujourd'hui, le SPY a ouvert sur un gap haussier, a transigé un peu sur la baisse pour combler le gap (complètement comblé sur le graphique du $SPX - S&P 500), puis s'est terminé sur une belle note haute. Ce qui est positif est que les moyennes mobiles du graphiques sont plus optimistes. Toutefois, nous transigeons encore dans un canal horizontal de congestion entre 450$ et 470$.

   En analysant le RSI(14), nous constatons que nous sommes encore dans une période de consolidation depuis le début novembre. Pour en sortir et poursuivre une tendance haussière, nous devrons voir successivement trois événements techniques : 1- le RSI(14) doit traverser la résistance baissière, 2- les lignes du MACD devront se croiser à la hausse, et 3- le graphique devra traverser la résistance du 470$. Entre temps, nous avons probablement quelques jours, et peut-être même quelques semaines, à transiger dans cette congestion, souhaitant à tout prix ne pas tomber sous le support, ce qui briserait toute configuration technique en cours.






$VIX // $VVIX

   Il est encore important d'observer les indicateurs de la volatilité des marchés, lesquels sont nos signaux les plus importants. Une bonne nouvelle est le comportement d'hier, où ils ont fermés beaucoup plus bas que leur ouverture, contrairement au SPY qui a terminé au même niveau que son ouverture, ce qui laissait croire une baisse à venir de la volatilité. Aujourd'hui, leur baisse s'est effectivement poursuivie.

   Le Vix est encore en petite congestion, dans une tendance neutre avec sympathie vers la baisse. Le Vvix par contre est encore sur une tendance technique haussière, légèrement freinée, mais n'a peut-être pas dit son dernier mot. Celui-ci pourrait tirer le Vix à donner un petit coup haussier dans les prochains jours. C'est normal, puisque les marchés doivent encore transiger dans leur congestion.

   Si la volatilité remonte dans les prochains jours, l'important que nous devrons observer sera à quel point elle remonte en comparaison à quel point le SPY descend. Une telle divergence sera un indicateur de tendance globale des marchés dans sa direction au travers des prochains coups de vent.




$SPTFS - Capped Financial Services

   Le secteur canadien des services financiers se maintient assez bien malgré la volatilité dernièrement. Un signal haussier est passé la semaine dernière, et depuis, le secteur a transigé en congestion avec une tendance haussière modeste. Tout comme le SPY, il est encore dans une période de consolidation, selon le RSI(14), et devra traverser cette ligne de résistance baissière pour gagner en force.

   Je rappelle qu'une bonne performance de ce secteur sera profitable pour la croissance des FNB à revenus suivants :

- SBC de Brompton Funds;
- LBS de Brompton Funds;
- ZWC de BMO;
- ZWB de BMO (jamais mentionné ici encore puisque SBC offre une meilleure performance selon mes analyses, mais intéressant à connaître);
- FIE de BlackRock (iShares) (une publication sera faite prochainement afin le présenter pour la première fois).

   Pour transiger ce secteur à la hausse avec des FNB directifs, vous pouvez utiliser les suivants :

- XFN de BlackRock (iShares);
- HFU (double vitesse) de Horizons.

   Vous pouvez vous référer aux publications précédentes et aux articles vedettes pour mieux connaître ces FNB.




$SPTEN - Capped Energy

   Le secteur canadien de l'énergie a eu une très bonne performance cette année, mais demeure sans rentabilité à long terme, étant au même niveau qu'il y a trois ans. Ayant atteint un sommet le mois dernier, celui-ci est entré en période de consolidation, puis en est sorti en tendance légèrement baissière depuis la fin novembre. Cette tendance baissière donne des premiers signes de frein, avec la divergence du CCI(21) et du STO, mais aussi avec ce qui semble être un breakout de la résistance baissière du RSI(14). Si un revirement de tendance se produit, le FNB DGS de la société Brompton Funds devrait en profiter, puisqu'il est constitué en partie d'actions de corporations de ce secteur.

   Pour transiger directement ce secteur à la hausse, vous pouvez utiliser les FNB suivants :

- XEG de BlackRock (iShares);
- HEU (double vitesse) de Horizons.




ENS - Middlefield E Split Corp

   Comme mentionné plus haut, si le secteur de l'énergie reprend sa performance haussière, ça sera profitable pour la société Enbridge (ENB). Si cette dernière performe bien, le FNB E Split Corp ENS de la société Middlefield Group devrait mieux se remettre de sa débarque causée par son dernier Overnight Offering, dont j'ai mentionné dans les dernières publications. Je rappelle que ENS est un FNB split corp qui transige les actions de la société Enbridge (ENB), tout en ayant une stratégie de gestion active en covered call, qui nous procure un rendement supérieur en revenus.

   Cette vente de feu de la semaine dernière a directement amené le titre sur un niveau de support vers 13.60$, où il s'était reposé à la suite d'un autre overnight offering au mois d'août. Il s'agissait d'une belle opportunité d'achat, et je crois que c'est encore le cas actuellement. L'offre de la semaine dernière a fait entrer 63M$ dans le fonds, à un prix de 15$ pour l'action de catégorie A, par des institutions financières majeures; une marque de confiance.

   Au prix de fermeture d'aujourd'hui, le dividende mensuel de 0.13$ par titre nous procure un rendement annuel de 11.39% en revenus mensuels. Le titre Enbridge (ENB), sur lequel est basé ENS, nous donne un rendement annuel de 6.92% en revenus avec son dividende trimestriel de 0.835$ par titre. Leur croissance en capital a été pratiquement égale cette année à date, mais ENS a mieux performé toute l'année, jusqu'à la semaine dernière.










17 décembre 2021

S&P 500 - SPY - moyen terme

   La semaine s'est conclue sur un petit recul par rapport à la semaine précédente, laquelle s'était terminée de toute beauté, ne laissant pas croire une telle suite. En analysant le graphique weekly, nous constatons qu'il n'y a rien de dramatique dans ce recul, le SPY continuant de résister à 470$, et la tendance globale étant toujours haussière.

   Depuis la reprise de la correction majeure de 2020, nous avons connu une tendance haussière très prononcée, soyons heureux. Il est maintenant possible de vivre une hausse plus modeste pour la prochaine année. La Fed américaine a d'ailleurs annoncé trois hausses de taux d'intérêts pour l'année 2022, d'où la turbulence des marchés cette semaine.

   Cette année à date, le S&P 500 a eu une croissance de 23%, et il est très difficile de prédire comment se terminera l'année, avec deux semaines devant nous et une tendance quelque peu volatile à court terme.




S&P 500 - SPY

   La semaine dernière, les marchés se sont repris rapidement d'une baisse drastique, pour toucher le niveau de résistance du SPY à 470$. Cette semaine, chaque journée était un revirement, ne pouvant nous laisser croire dans quelle tendance naviguer. En fin de compte, en analysant adéquatement la tendance à court terme, nous pouvons conclure que nous sommes encore dans une période de consolidation, débutée en novembre en ayant touché le dernier sommet historique. Le support à 450$ était en réalité le sommet précédent, et devra demeurer un support si nous continuons un recul à court terme, autrement nous tomberons en tendance baissière.

   Il serait bon de voir un support haussier se créer, ayant comme point de départ le bas de la tête-épaule haussière du début octobre et comme point d'appui central le bas du début décembre. De tester ce support pourrait être un premier signe de fin de consolidation et de nouvelle tendance haussière. Mais pour l'instant, il ne s'agit que d'une hypothèse. Nous devons demeurer en mode observation.




Nasdaq - QQQ

   Le Nasdaq affiche une moins belle allure que le S&P 500, étant techniquement en début de tendance baissière. Le niveau de résistance à 400$ a moins été touché depuis deux semaines que la résistance du SPY, et les moyennes mobiles du graphique se sont croisées à la baisse pour une deuxième fois en peu de temps. Le niveau de support pourrait être autour de 380$, lequel était le bas du début décembre et un sommet en septembre.

   Cette année à date, le Nasdaq a eu une croissance de 17%, ayant été en tendance globale moins haussière que l'année précédente (croissance de 44% en 2020 malgré une correction majeure). Une bonne stratégie de placement, pour nos investissements directifs, est de tenir des FNB basés sur le S&P 500 et le Nasdaq, puisque l'un peut performer un peu mieux que l'autre une année, et l'inverse une autre année. En utilisant les deux produits en harmonie, nous obtenons habituellement une bonne performance.






$VIX // $VVIX

   Maintenant, regardons les indicateurs les plus importants des marchés; le VIX et le VVIX. Le VIX étant la mesure de la volatilité (aussi appelé l'indice de la peur) et le VVIX étant la volatilité du VIX, ces deux graphiques nous indiquent clairement quand nous devons rester tranquille et quand nous pouvons embarquer sur des nouvelles positions.

   À court terme, le VIX est plutôt neutre, ayant connu un bon recul depuis la semaine dernière et se reposant cette semaine dans une certaine congestion, nous indiquant même un frein dans sa baisse en observant l'histogramme du MACD. À lui seul, rien n'est officiellement dramatique.

   Par contre, le VVIX est moins sympathique... Celui-ci a quand même reculé la semaine dernière, mais demeure en tendance haussière en analysant les moyennes mobiles sur le graphique. De plus, les lignes du MACD se sont croisées vendredi en signal haussier pour terminer la journée.

   Le VVIX est souvent précurseur du VIX, à analyser les divergences pour nous laisser croire en un prochain comportement du VIX lorsqu'il est en congestion ou en tendance prononcée. Je ne souhaite pas y croire, mais il semble qu'à court terme, le VVIX emportera le VIX à la hausse la semaine prochaine. Nous avons tout de même eu plusieurs surprises dernièrement, alors j'espère être agréablement surpris et être dans l'erreur. Étant impossible de prédire quoi que ce soit en bourse, nous observerons la suite lorsqu'elle se produira. Pour l'instant, les indicateurs nous suggèrent simplement de nous tenir tranquille dans nos transactions à court terme.






$GOLD

   Je fais un petit retour sur l'or, celui-ci n'ayant eu rien de bon à dire depuis le mois dernier. Au niveau technique, il a fait en novembre un excellent breakout à court terme, et aussi sur plusieurs niveaux de résistances à moyen terme (voir le graphique weekly plus bas). Par contre, une nouvelle tendance haussière n'a pas réussie à se créer, et l'or a tombé rapidement en breakdown pour retourner dans sa moyenne des mois précédents.

   La bonne nouvelle est qu'il se maintient, et que techniquement à court terme, il semble nous donner un nouveau signal haussier. À moyen terme, un certain support haussier semble se maintenir dans le RSI(14). Ainsi, le dernier recul était peut-être un accrochage ou un last call avant une vraie tendance haussière. Il est tout de même risqué d'investir sur cette commodité, puisqu'elle réagit soudainement aux événements systématiques des marchés, et dans n'importe quelle direction.

   Sans en présenter ses graphiques, l'argent ($SILVER) devrait continuer à suivre la tendance de l'or. Celui-ci est tombé à son bas précédent et nous affiche un signal haussier moins prononcé, celui de l'or n'étant pas très fort non plus. Il y aura peut-être mieux à dire sur leurs tendances d'ici quelques semaines.




HHL - Healthcare Leaders Income

   Dans les belles performances de la semaine figure le FNB HHL de la société Harvest Portfolios Group, constitué des actions de 20 compagnies du secteur de la santé à grandes capitalisations. La semaine dernière, je mentionnais qu'il venait de faire un breakout de sa consolidation débutée en novembre, basé sur la ligne de résistance baissière du graphique et du RSI(14), appuyé d'un signal d'achat très clair dans le MACD. Cette semaine, un nouveau breakout s'est produit, ayant traversé la ligne horizontale de résistance des derniers sommets. À court terme, nous devrions vivre au moins une petite consolidation pour digérer ces gains importants.

   Avec un dividende mensuel de 0.06$ par titre, ce FNB nous offre un rendement annuel en revenus de 8.31%, tout en ayant connu une croissance en capital de 10.60% cette année à date.

   Note : nous pouvons baser notre analyse technique sur le secteur américain XLV pour plus de précision, le HHL ayant une excellente corrélation sur celui-ci.




ENS - E Split Corp

   Dans les performances décevantes cette semaine se tient le FNB E Split Corp ENS de la société Middlefield Group. Un Overnight Offering s'est produit peu de temps après le précédent, au moment où le titre se remettait du précédent et semblait revenir en tendance haussière. Cet événement a quand même permis de faire une entrée de 63M$ de capital dans le fonds, provenant d'institutions majeures, à un prix de 15$ par titre. La baisse de valeur du titre cette semaine s'est faite sur moins de 1M de volume au total, par quelques milliers d'unités par transaction, ce qui nous dit que ce sont uniquement les investisseurs au détail qui ont liquidé, soit par peur, soit par mécontentement, ou les deux! Je suis mécontent, mais je n'ai pas peur. Je vais profiter de cette vente à rabais pour y agrandir ma position lorsque les indicateurs nous donneront des signaux positifs.

   Au prix de fermeture de vendredi, le dividende mensuel de 0.13$ par titre nous procure un rendement annuel de 11.17% en revenus mensuels, en plus d'avoir connu une croissance en capital de 17% cette année à date. Le titre Enbridge (ENB), sur lequel est basé ENS, nous donne un rendement annuel de 7.01% en revenus avec son dividende trimestriel de 0.835$ par titre, et la croissance en capital a été de 14% cette année à date. Le secteur de l'énergie ($SPTEN) étant en début de tendance baissière, je doute en la croissance en capital de ENB à court et moyen terme. Par contre, ENS peut continuer sa croissance en période baissière de ENB, grâce à la stratégie de gestion active en covered call par la société.




DGS - Dividend Growth Split Corp

   En performance neutre cette semaine, le FNB DGS de la société Brompton Funds a réussi à se maintenir, malgré son Overnight Offering à 6.80$ de la semaine précédente. Un certain support s'est maintenu autour de 6.65$, ce qui est un bon signe après un tel événement. Il reste qu'au niveau technique, les moyennes mobiles sur le graphique sont croisées à la baisse, alors il est préférable d'attendre avant de prendre une nouvelle position. Plusieurs titres contenus dans ce FNB sont basés sur le secteur de l'énergie ($SPTEN), qui est en début de tendance baissière, ce qui pourrait influencer négativement sa performance.

   Avec un dividende mensuel de 0.10$ par titre, le rendement annuel en revenus est de 17.96% basé sur le prix de fermeture de vendredi. Il est quand même d'un risque très élevé, puisqu'il en faut peu pour que le paiement des dividendes soit suspendu pendant plusieurs mois en cas de baisse de valeur du titre.




GDV - Global Dividend Growth Split Corp

   Le GDV, ce FNB split corp de Brompton Funds, a eu une moins bonne performance cette semaine, étant affecté par la tendance globale des marchés, puisqu'il est constitué de titres de corporations à grandes capitalisations contenus dans le $TSX ou le S&P 500 par exemple. Au niveau technique, un breakdown s'est produit en dessous de son support à 12.40$. Le dernier mois était une consolidation de la forte reprise à la suite du Treasury Offering au mois d'octobre, puis nous sommes entrés dans une tendance technique baissière, quoi qu'elle semble freinée légèrement. J'ai toujours confiance en la performance de ce FNB.

   Le dividende mensuel de 0.10$ par titre représente un rendement annuel en revenus de 9.82% basé sur le prix de fermeture de vendredi, et sa croissance en capital a été de 14.63% cette année à date.




SBC - Brompton Split Banc Corp

   En terminant la revue de la semaine, le share split pour le FNB SBC de la société Brompton Funds s'est bien produit, diminuant la valeur du titre de 25% pour nous offrir +25% en quantité de titres possédés, pour continuer de viser une distribution de 0.10$ par titre en dividende mensuel. Il peut s'écouler quelques jours avant que les nouveaux titres arrivent dans nos comptes de courtage, donc entre temps, nous pouvons voir une fausse perte sur la valeur de notre placement.

   SBC est constitué des actions des six institutions financières canadiennes majeures, en plus d'être géré par une stratégie active de covered call qui nous donne une distribution supérieure à si nous possédions nous-mêmes ces titres. Le dividende mensuel représente maintenant un rendement en revenu annuel de 9.41% basé sur le nouveau prix de fermeture de vendredi, et la croissance en capital a été de plus de 40% cette année à date (calcul légèrement variable en raison du changement de la valeur du titre en cours d'année). Il s'agit selon moi de l'un des plus beaux produits de placement sur les marchés canadiens.










15 décembre 2021

S&P 500 - SPY

   Après un début de journée craintif à la baisse, les marchés ont pris un changement de cap majeur à 14h pour terminer en forte hausse. Le SPY est revenu tout très de son sommet historique, exactement au niveau de résistance précédent dans les 470$. Les indicateurs techniques sont maintenant tous haussiers. Les derniers jours auraient pu être un piège à nous laisser influencer par nos émotions. Heureusement, il semble que la tendance haussière se poursuivra.

   Les secteurs américains ont tous été haussiers aujourd'hui, à l'exception de l'énergie (XLE) qui est dans une tendance baissière légère. Notre même secteur canadien $SPTEN l'est également. Le secteur financier $SPTFS, seul secteur canadien que j'affectionne, a bien profité de ce nouveau souffle haussier pour terminer la journée en tendance haussière. Les FNB reliés à ce secteur dont j'ai parlé samedi dernier, comme le ZWC de BMO et LBS de Brompton Funds, s'en tirent très bien. Pour sa part, SBC aurait dû se porter mieux, mais il doit être en réaction au share split qui se concrétisera cette semaine.



$VIX

   Le Vix nous présente une allure technique plus sympathique à présent. Après le croisement à la baisse du MACD la semaine dernière, une descente assez abrupte s'est produite, et le rebond des derniers jours était un phénomène de last call classique, même si nous n'aimons pas voir ce comportement... Son recul d'aujourd'hui a produit un croisement à la baisse des moyennes mobiles EMA(7) et EMA(27), signal que nous souhaitons voir après le croisement du MACD, afin de nous amener en tendance baissière plus confirmée. Nous devrions donc vivre un avenir court terme moins volatile.










14 décembre 2021

S&P 500 - SPY

   Le début de semaine n'a rien à voir avec ce que la fin de la semaine précédente nous laissait croire... Sans nous ramener officiellement dans une tendance pessimiste, les marchés ne donnent plus de direction claire, et il faut attendre une fois de plus un revirement de la volatilité. Comme je l'ai laissé savoir à ma revue de la semaine, il s'agit probablement d'un rebond last call avant de confirmer un retour en tendance baissière de la volatilité, et c'est à ce moment que nous pourrons traverser la résistance graphique du SPY pour traverser de nouveaux sommets. Entre temps, les indicateurs manquent de fiabilité et nous devons persister à rester calme.

   Le comportement technique d'aujourd'hui n'était pas si décourageant, ayant frappé trois fois le bas et remonté assez pour laisser croire un frein dans cette baisse. Le S&P 500 a perdu 1.65% depuis vendredi, ce qui n'est pas dramatique...






ENS - E Split Corp

   J'ai un mélange de déception et de joie à la suite de la nouvelle du Overnight Offering de la société Middlefield Group sur leur FNB E Split Corp ENS, ce titre qui nous offre autant une croissance que des revenus en étant basé sur les actions de la société Enbridge (ENB). Nous commencions à reprendre une tendance haussière à la suite du Overnight Offering précédent, alors que les signaux techniques nous présentaient une belle nouvelle tendance haussière. Ce matin à l'ouverture, ENS a pris un bon recul, pour terminer la journée à 14.55$, soit près de 1$ plus bas que le sommet de la semaine dernière. À moyen terme, le graphique weekly plus bas nous montre que quelques indicateurs sont tombés sous leur territoire haussier. Toutefois, l'analyse technique n'est pas une science parfaite pour ce FNB, étant unique en son genre et géré activement.

   Je demeure confiant en la société Middlefield Group et les gestionnaires du FNB, et ce flux de trésorerie sera bon pour la croissance du titre. Au prix de fermeture d'aujourd'hui, le dividende mensuel de 0.13$ par titre nous procure un rendement annuel de 10.72% en revenus mensuels, en plus d'avoir connu une croissance en capital de 22% cette année à date. Le titre Enbridge (ENB), avec son dividende trimestriel de 0.835$ par titre, nous donne un rendement annuel de 6.95% en revenus, et la croissance en capital a été de 15% cette année à date. Ainsi, malgré cette baisse décevante, le FNB E Split Corp ENS demeure un excellent choix pour insérer de la variété dans notre portefeuille. Je vais certainement agrandir ma position sur ce titre lorsque ses indicateurs techniques nous donneront un signal haussier et que l'environnement des marchés sera plus favorable.






10 décembre 2021

S&P 500 - SPY - moyen terme

   Le S&P 500 est de toute beauté en cette fin de semaine, s'étant très bien repris à la suite du breakdown deux semaines auparavant, et même plus rapidement que je l'avais suggéré. En observant les indicateurs techniques tels que le STO et le CCI(21), nous pouvons constater que ce dernier recul était plus doux par rapport au précédent du mois de septembre, ces indicateurs étant demeurés dans leurs territoires haussiers. Tous les indicateurs nous démontrent qu'il y a de l'espace pour monter, alors ce recul a été très sain au cours d'une tendance haussière continue. Il ne reste qu'à percer la résistance actuelle.

   Depuis le début de l'année, le S&P 500 a gagné 25%, et il nous reste encore trois semaines devant nous qui devraient être positives. Côté canadien par contre, le TSX n'a pas autant repris, étant 4% en dessous de son dernier sommet, pour un gain total cette année à date de 19%. Je rappelle encore qu'il est important de baser nos investissements directifs sur les marchés américains afin d'obtenir une meilleure croissance.




S&P 500 - SPY

   Dès son ouverture mardi matin, le SPY a fait un breakout puissant sur le graphique et une nouvelle tendance haussière s'est bien signalée dans tous ses indicateurs techniques. Les jours suivants ont été une consolidation de ce gain rapide, ayant même un petit recul jeudi, qui est souvent un last call après un nouveau signal d'achat. Vendredi, nous avons eu une ouverture sur un gap haussier qui s'est comblé vers le bas en avant-midi, pour ensuite poursuivre à la hausse et fermer la journée dans le haut absolu, exactement au niveau de résistance du dernier mois, ce qui est un comportement très bullish. Il ne nous reste qu'à percer cette résistance et nous aurons l'horizon libre pour gravir des nouveaux sommets. À court terme, tous les indicateurs techniques sont haussiers, alors à moins de vivre un risque systématique, les marchés sont très optimistes.




Nasdaq - QQQ

   Le Nasdaq a terminé la semaine sur une belle allure, mais plus timide que le S&P 500. Le secteur des technologies (XLK) est à son meilleur alors que le secteur des communications (XLC) est dans un bas, ce qui mène le Nasdaq au rallenti. Par chance, la configuration technique de tête-épaule baissière du mois de novembre ne s'est pas concrétisée pleinement, sauvée par la force globale de la reprise des marchés. Le QQQ résiste au niveau des deux épaules, et non du dernier sommet comme le SPY. Ses signaux sont tout de même haussiers, alors j'ai confiance en sa tendance jusqu'à la fin de l'année.

   Depuis le début de l'année, le Nasdaq a gagné 21%, mais demeure à 3.58% en dessous de son dernier sommet. Il s'agit tout de même d'une très belle performance et j'ai confiance de revoir le dernier sommet d'ici la fin de l'année.






$VIX // $VVIX

   Nos indicateurs de volatilité ont tombé dans une baisse abrupte cette semaine avec la reprise des marchés, ce qui est très positif pour nous. Aux hauts niveaux qu'ils ont touché la semaine précédente, ils nous empêchaient de nous fier à nos indicateurs techniques et nous forçaient à ne rien faire et attendre que la tempête se calme. Maintenant, nous sommes dans des territoires plus agréables.

   Le RSI(14) du Vix a débuté la semaine sur une configuration technique de triangle symétrique, duquel il devait s'en sortir d'un côté ou de l'autre. Par chance, il s'est résolu à la baisse, puis le MACD s'est aussi croisé à la baisse autant pour le Vix que le Vvix, nous annonçant une nouvelle tendance baissière.

   Le Vix est actuellement un peu plus baissier que le Vvix, ayant tombé sous sa ligne de support haussier, tandis que le Vvix dessine un léger support. Malgré cette petite divergence, il n'y a rien de dramatique qui est annoncé à l'horizon; la baisse de la volatilité a été tellement rapide qu'elle doit se consolider, tout comme les marchés, jusqu'au croisement à la baisse des moyennes mobiles EMA(7) et EMA(27) qui confirmera que la volatilité est revenue dans des eaux plus calme pour nous y faire naviguer paisiblement.




$SPTFS - Capped Financial Services

   Le secteur des services financiers est un des rares secteurs du TSX ayant une performance soutenue, c'est pourquoi nous pouvons baser certains de nos investissements sur celui-ci et connaître une bonne performance.

   Le $SPTFS a connu un bon recul avec le breakdown du Thanksgiving américain et s'est bien repris cette semaine, nous donnant des signaux techniques haussiers avec le croisement du MACD et des moyennes mobiles sur le graphique. Il demeure seulement à 1.73% en dessous de son dernier sommet. Depuis le début de l'année, celui-ci a connu une croissance de 29%, ce qui est vraiment excellent. Au niveau technique, il doit encore se remettre de sa consolidation débutée le mois dernier et celle-ci sera résolue lorsque la résistance baissière du RSI(14) sera traversée à la hausse. Tout de même, les signaux techniques sont haussiers, ce qui devrait faire poursuivre d'ici la fin de l'année la belle performance des prochains FNB présentés ci-bas.




ZWC - Canadian High Dividend

   BMO nous offre le ZWC, ce FNB avec une excellente corrélation sur le secteur $SPTFS, qui est constitué de sociétés canadiennes à dividendes élevés avec une stratégie de covered call sur ces titres. La stratégie de gestion permet de mieux maintenir la valeur du FNB lorsque les titres sont à la baisse, le rendant moins volatile et nous permettant de continuer à recevoir nos revenus mensuels.

   Le FNB a connu son recul dernièrement comme le reste des marchés, et nous donne un nouveau signal haussier comme pour le secteur $SPTFS. Notre capital devrait ainsi continuer sa croissance prochainement. Avec 0.10$ par titre en dividende mensuel, ce FNB nous donne un rendement annuel en revenus de 6.43% basé sur le prix de fermeture de vendredi, pour un risque modéré, en plus d'avoir eu une croissance sur le capital de 13.50% cette année à date. J'ai profité du signal haussier de vendredi pour élargir ma position dans ce titre.




ZWG - Global High Dividend

   Un autre très beau produit de BMO est le ZWG, un FNB similaire au précédent pour son style de gestion, mais constitué d'actions de sociétés mondiales à dividendes élevés. Il s'agit donc d'une belle alternative ou d'un bon complément au ZWC dans notre portefeuille.

   Malgré son recul dernièrement comme le reste du marché, ce FNB a touché son sommet historique vendredi à la fermeture et demeure en tendance haussière, ayant traversé à la hausse sa résistance dans le RSI(14). Nous pouvons en conclure que sa période de consolidation est terminée.

   Avec un dividende mensuel de 0.17$ par titre, ce FNB nous donne un rendement annuel en revenus de 6.54% basé sur le prix de fermeture de vendredi, pour un risque modéré, en plus d'avoir eu une croissance sur le capital de 6.74% cette année à date.




SBC - Brompton Split Banc Corp

   La société Brompton Funds procédera cette semaine au share split pour le FNB SBC, dont les détails additionnels ont été annoncés cette semaine. Nous recevrons un cadeau de 25 actions par tranche de 100 actions possédées, tout en continuant de recevoir une distribution de 0.10$ par titre en dividende mensuel.

   SBC est constitué des actions des six institutions financières canadiennes majeures, en plus d'être géré par une stratégie active de covered call qui nous donne une distribution supérieure à si nous possédions nous-mêmes ces mêmes titres. Le dividende mensuel représente un rendement en revenu annuel de 7.33% basé sur le prix de fermeture de vendredi, mais deviendra environ 10% après le share split. Sa valeur étant tout près de son sommet historique, la croissance en capital a été de 50% cette année à date, pour un risque modéré. Il s'agit selon moi de l'un des plus beaux produits de placement sur les marchés canadiens.




LBS - Life & Banc Split Corp

   LBS de la société Brompton Funds est comme le petit frère de SBC, étant constitué des mêmes titres que ce dernier, en plus des actions des quatre plus grandes compagnies publiques d'assurance-vie. Avec également un dividende mensuel de 0.10$ par titre, le rendement annuel en revenus est de 11.82% basé sur le prix de fermeture de vendredi. Attention par contre, puisqu'il est plus volatile que SBC, donc plus risqué de tomber à un niveau assez bas pour suspendre temporairement le paiement mensuel du dividende en cas de correction majeure (par exemple; 8 mois d'arrêt en 2020). Il faut savoir mesurer le risque par rapport au rendement et bien balancer notre porfeuille en conséquence.

   Depuis le dernier mois, LBS transige à sa résistance, mais nous a donné un nouveau signal haussier en début de semaine, alors j'ai confiance de le voir traverser sa résistance d'ici la fin de l'année s'il n'y a pas d'événement négatif majeur sur les marchés. Sa croissance en capital a été de 36% cette année à date, pour un risque moyen-élevé.




DGS - Dividend Growth Split Corp

   J'ai mentionné cette semaine que Brompton Funds a procédé à un Overnight Offering sur le FNB DGS, qui a eu pour effet bien évidemment de diminuer sa valeur temporairement à l'ouverture le lendemain matin. Il peut s'agir d'une opportunité d'acheter à rabais, mais je demeure prudent puisque la tendance technique de DGS était en consolidation légèrement baissière à ce moment, ce qui pourrait lui donner un peu plus de difficulté à se relever. Il faudra suivre ses indicateurs techniques sur les prochains jours et prochaines semaines pour décider si nous en profitons.

   DGS est un autre petit frère de LBS, étant constitué des mêmes titres que ce dernier, en plus de contenir des titres de grandes corporations. Avec également un dividende mensuel de 0.10$ par titre, le rendement annuel en revenus est de 17.80% basé sur le prix de fermeture de vendredi. Le même avertissement que pour LBS s'applique, le paiement du dividende ayant été suspendu pendant 12 mois lors de la dernière correction et perdu beaucoup de valeur en capital. Il est donc d'un risque très élevé.




GDV - Global Dividend Growth Split Corp

   Tant qu'à faire la revue des principaux FNB split corp de Brompton Funds, il faut bien mentionner le GDV, constitué des titres de corporations à grandes capitalisations. Sa valeur et son risque se situant entre SBC et LBS, basé sur des titres différents, il s'agit d'une très belle diversification pour notre portefeuille, d'un risque modéré.

   GDV a connu une bonne baisse à la suite de son Treasury Offering du mois d'octobre, et s'est relevé phénoménalement en traversant aisément sa dernière résistance, laquelle sert maintenant de support dans la configuration actuelle de consolidation.

   Le dividende mensuel de 0.10$ par titre représente un rendement annuel en revenus de 9.59% basé sur le prix de fermeture de vendredi, et sa croissance en capital a été de 17% cette année à date.






ENS - E Split Corp

   Je reviens encore sur le E Split Corp de la société Middlefield Group parce qu'il nous donne des très beaux signaux depuis les dernières semaines. Le titre a pris un recul avec le Overnight Offering du début novembre, et comme il était dans une tendance haussière à ce moment, il ne suffisait que de surveiller les signaux techniques haussiers pour profiter de ce rabais, ce qui s'est produit à la fin novembre juste avant le breakdown global des marchés. Un nouveau signal d'achat s'est présenté en début de semaine, suivi d'un petit last call et d'une allure bien haussière à la fermeture de vendredi. Les moyennes mobiles du graphique et le MACD montrent un comportement technique bullish.

   Il est très intéressant de voir que la valeur du titre ENS se maintient très bien, alors que son sous-jacent Enbridge - ENB est en tendance baissière depuis un mois, cherchant à conclure son bas. La stratégie de gestion active en covered call faite par la société nous permet de maintenir la valeur de notre capital, ayant connu une appréciation de 29% cette année à date, en plus du dividende mensuel de 0.13$ par titre, qui nous procure un rendement annuel en revenu de 10.10% basé sur le prix de fermeture de vendredi. Il s'agit d'une autre belle diversification pour notre portefeuille.






HHL - Healthcare Leaders Income

   Je termine la revue de la semaine avec HHL, un FNB intéressant de la société Harvest Portfolios Group, constitué des actions de 20 compagnies du secteur de la santé à grandes capitalisations. Sa tendance des derniers mois a été plutôt indécise, passant en quelques semaines de haussière à baissière, mais nous a donné cette semaine un nouveau signal haussier en ayant traversé sa résistance baissière sur le graphique et dans le RSI(14). Espérons que cette fois sera la bonne!

   Par chance, sa corrélation est très forte au secteur américain XLV. Si nous comparons avec l'image plus bas du graphique du secteur canadien $SPTHC, nous constatons que ce dernier est en tendance baissière continuelle sans support maintenu, ayant perdu 21% cette année à date et 59% depuis son dernier sommet en février 2021... et perdu 70% depuis son sommet historique d'août 2015... horrible! XLV a connu une croissance d'environ 20% cette année à date et se situe tout près de son dernier sommet historique atteint en 2021. Nous avons donc besoin des américains pour notre croissance, et HHL est un titre qui nous permet d'en profiter si nous aimons le secteur de la santé.

   Avec un dividende mensuel de 0.06$ par titre, ce FNB nous offre un rendement annuel en revenus de 8.52%, tout en ayant connu une croissance en capital de 8% cette année à date.










8 décembre 2021

S&P 500 - SPY

   Nous avons un revirement soudain des marchés qui, en seulement trois sessions, ont passé d'une tendance baissière court terme à une nouvelle tendance haussière. Le changement de tendance s'est fait aussi subitement que la tombée des marchés le vendredi du Thanksgiving américain. Il est très rare de vivre une résolution de recul sans revenir sur le bas au moins une fois. La résistance baissière du graphique et du RSI(14) s'est traversée à la hausse d'un seul coup, et le croisement à la hausse du MACD donne le signal d'achat classique lorsqu'il se produit avec les moyennes mobiles haussières sur le graphique.

   Comme la hausse de mardi s'est fait rapidement, je crois qu'il est possible de vivre un léger recul pour consolider celle-ci dans les prochains jours. Nous devrions tout de même demeurer au minimum dans un territoire haussier entre 460$ et 470$ sur le SPY. La barre du 470$ est d'ailleurs la résistance à percer, et nous y sommes.




$VIX

   Le retour de l'optimisme sur les marchés a bien entendu fait baisser le VIX, maintenant sous la barre psychologique du 20, soit un territoire plus calme et fiable pour nos indicateurs techniques. Samedi dernier, j'avais souligné la configuration technique de triangle symétrique dans le RSI(14), et qu'une résolution devait se produire d'un côté ou de l'autre. Heureusement, la résolution s'est faite à la baisse, ce qui semblait plus plausible à ce moment. Le MACD s'est ensuite croisé à la baisse pour nous amener dans une nouvelle tendance baissière à court terme. Toutefois, les moyennes mobiles du graphique ne se sont pas encore croisées à la baisse; je m'attends à quelques petits rebonds du VIX prochainement, sans être dramatique.




DGS - Dividend Growth Split Corp

   La société Brompton Funds, mon fournisseur de FNB favoris, a annoncé à la fermeture des marchés un Overnight Offering cette nuit à 6.80$ sur leur titre DGS. Le titre a terminé à 6.92$ à la fermeture des marchés, ce qui devrait le faire ouvrir sur un gap baissier demain matin.

   Habituellement, le recul créé par ces événements devient une belle opportunité d'achat. Par contre, DGS est actuellement dans une tendance neutre et légèrement vers la baisse. Il pourrait y passer un peu plus de temps pour s'en remettre, contrairement à s'il était dans une tendance haussière ferme au moment du Overnight Offering. C'est donc une opportunité à surveiller prochainement.

   À 0.10$ de dividendes mensuels pour un titre à 6.80$, le rendement annuel des revenus est de 17.65%, ce qui est exceptionnel. Par contre, si la valeur du titre tombe sous 5.00$, Brompton Funds suspend le paiement des dividendes mensuels, et ceux-ci ne sont pas cumulatifs. Ainsi, il suffit de peu pour se faire couper nos revenus.




ENS - E Split Corp

   Juste avant le breakdown du Thanksgiving américain, le titre ENS - E Split Corp de Middlefield Group nous avait donné un superbe signal d'achat, que j'ai profité à 15.45$ à ce moment. Grâce à la bonne gestion de la société, le titre s'est quand même bien maintenu durant la baisse globale des marchés, même si son titre sous-jacent (Enbridge - ENB) n'a pas repris autant. Le signal d'achat s'est représenté cette semaine, tout d'abord par le croisement à la hausse du MACD après une petite tête-épaule haussière dans le RSI(14), puis avec le croisement à la hausse des moyennes mobiles EMA(7) et EMA(27) sur le graphique. Le titre est maintenant à 15.46$, et a versé le 0.13$ de dividende mensuel depuis le signal d'achat précédent. Le rendement annuel des revenus est donc de 10.09% basé sur le prix de fermeture d'aujourd'hui, et le capital devrait continuer de s'apprécier d'ici la fin de l'année.










5 décembre 2021

FNB Split Corp




PIC/A - Premium Income Corporation

Strathbridge Asset Management

   En ce dimanche de fermeture des marchés, je présente trois FNB de type Split Corp offerts par trois compagnies différentes, en commençant par le PIC/A de Strathbridge Asset Management.

   Celui-ci ressemble beaucoup à mon favori SBC - Split Banc Corp de la société Brompton Funds par le fait qu'il est aussi constitué des six institutions financières canadiennes majeures, tout en ayant une stratégie de gestion covered call pour augmenter les revenus et réduire la volatilité.

   La première différence est que PIC/A verse un dividende trimestriel de 0.203$ par action, contrairement à SBC qui nous verse un dividende mensuel de 0.10$ par action. Ainsi, au prix de fermeture de vendredi, le rendement annuel des revenus en dividendes de PIC/A est de 11.44%, contre 7.66% pour SBC (à noter que le rendement reviendra à environ 10% après le share split du 14 décembre pour SBC). Par contre, Brompton Funds a toujours été stable à 0.10$ de dividendes mensuels, alors que Strathbridge Asset Management a diminué de moitié les dividendes trimestriels pendant l'année 2020, et que la valeur du titre a eu beaucoup de difficulté à s'en remettre toute l'année. En 2021, les deux titres ont eu une croissance pratiquement égale en capital, soit de 42% et 43%.

   Ainsi, le rendement des dividendes de PIC/A peut être attirant si nous sommes prêts à tolérer moins d'intégriter dans le versement de nos revenus. Personnellement, je demeure fidèle à SBC de la société Brompton Funds, mais garde en note cette possibilité alternative.






PRM - Big Pharma Split Corp.

Harvest Portfolios Group

   Voici un FNB de la société Harvest Portfolios Group, le PRM, qui est constitué d'un investissement égal dans les dix compagnies pharmaceutiques nord-américaines ayant les plus grandes capitalisations boursières. Un rebalancement est effectué semi-annuellement pour conserver des parts égales de chaque titre. La société fait également une gestion avec des stratégies de covered call sur ces titres.

   Les volumes sont un peu faibles pour faire une bonne analyse technique sur le graphique daily à court terme. En comparant avec le graphique weekly, nous pouvons constater une période de consolidation qui pourrait devenir une tendance baissière si le support à environ 13$ ne tient pas. Il s'agit donc d'une opportunité potentielle à surveiller.

   La distribution en dividende mensuel de 0.1031$ par titre nous donne un rendement de 9.17% annuels en revenus, basé sur le prix de fermeture de vendredi. Le capital n'a pas connu de très grosse croissance cette année à date. Il s'agit ainsi d'une variété intéressante à considérer pour notre portefeuille.






RS - Real Estate & E-Commerce Split Corp.

Middlefield Group

   La société Middlefield Group, dont je mentionne occasionnellement pour leur FNB E Split Corp ENS, nous offre aussi le RS (Real Estate & E-Commerce Split Corp.). Celui-ci a été conçu pour nous offrir un portefeuille diversifié et activement géré composé de titres d'émetteurs immobiliers et de commerce électronique à forte conviction qui, selon la société, sont bien placés pour bénéficier de taux d'intérêt bas, de l'adoption rapide du commerce électronique, de la croissance de l'infrastructure de données ainsi que des valorisations attrayantes dans divers domaines du secteur immobilier.

   Étant assez récent avec des petits volumes, l'analyse technique est moins fiable sur ce graphique. Celui-ci a tout de même connu une croissance en capital de 24.64% depuis sa création il y a environ un an. La distribution en dividende mensuel a récemment augmenté à 0.13$ par titre, ce qui nous donne un rendement de 8.29% annuels en revenus, basé sur le prix de fermeture de vendredi.

   Le titre a pris un certain recul après l'annonce du Overnight Offering le 23 août dernier. Celui-ci devrait bien s'en remettre puisqu'il était dans une tendance haussière prononcée à ce moment. Pour l'instant, il demeure dans une congestion sans nous présenter de signaux clairs. Il reste donc à surveiller si nous voulons diversifier notre portefeuille.










3 décembre 2021

S&P 500 - SPY - moyen terme

   Une autre semaine mouvementée s'est conclue sur les marchés, le S&P 500 ayant perdu 4.33% depuis son dernier sommet, mais ayant tout de même gagné 20.56% depuis le début de l'année, ce qui est excellent. Il est encore possible de perdre davantage d'ici la fin de l'année, mais je serais surpris de voir une perte considérable à ce point. Je serais autant surpris de revoir le dernier sommet avant 2022; il nous reste de la volatilité à traverser avant de résoudre la consolidation actuelle, laquelle s'est transformée en tendance baissière à court terme (voir explications au prochain graphique).

   En observant le graphique weekly pour la tendance à moyen terme, les indicateurs techniques sont encore dans des territoires haussiers, pointants vers le bas, sans signal de frein pour l'instant. Ils ne sont pas tombés aussi bas qu'au dernier recul, mais celui-ci avait été un peu plus prononcée à 5.87% de perte à son plus bas.




S&P 500 - SPY

   Depuis le breakdown du Thanksgiving américain, le S&P 500 a passé d'une période de consolidation à une tendance baissière à court terme. Avec une volatilité haussière, celui-ci navigue dans toutes les directions au travers d'une même journée, testant le bas depuis trois jours. Quand un tel événement se produit, il faut s'attendre à minimum quelques semaines de tempête avant de voir une résolution. Il n'y a donc rien d'autre à faire que d'attendre et observer passivement.

   Nous commençons à voir des signaux potentiellement optimistes, mais ils devront se tenir et faire suivre les autres indicateurs avec eux. Tout d'abord, le STO s'est reviré dans le bas. Ensuite, le graphique semble tenir un support vers les 450$, appuyé par l'histogramme du MACD qui se maintient. Le meilleur signal est la divergence entre le graphique et le RSI(14) pour la résistance baissière; le RSI(14) a traversé cette ligne à la hausse alors que le graphique ne l'a pas encore fait. Vendredi, le bas s'est fait toucher et la dernière heure de transactions nous a évité de fermer dans le bas. Il faut juste espérer que ces signaux se maintiennent.




Nasdaq - QQQ

   Pour sa part, le Nasdaq est plus pessimiste que le S&P 500 dans ses signaux techniques, ne montrant pas encore les mêmes signes d'espoir. Une configuration de tête-épaule baissière s'est même formée, nous menant à un prix cible de 371.30$ si elle se concrétise complètement. Il faut simplement souhaiter qu'il se maintienne assez pour ne pas influencer la tendance totale des marchés.




$VIX

   Le Vix, qui était déjà en tendance légèrement haussière au moment du breakdown du Thanksgiving américain, a simplement continué sa course à la hausse jusqu'à un sommet de 35, ce qui est assez élevé et nous empêche de considérer une fiabilité dans nos indicateurs techniques. Celui-ci semble tout de même nous présenter un frein dans sa hausse, comme le S&P 500 semble montrer un frein dans sa baisse. Ce frein dans la hausse semble se présenter dans l'histogramme du MACD ainsi que dans le RSI(14), lequel est dans une configuration de triangle symétrique. Il devra en sortir à la baisse pour nous satisfaire... Tant que les signaux du Vix ne deviennent pas baissiers, il faut encore attendre avant de reprendre nos transactions.

   Il n'est pas utile de présenter le graphique du Vvix, puisqu'il est en assez bonne harmonie avec le Vix en ce moment. S'il montrait une divergence haussière ou baissière, il pourrait nous laisser croire en la prochaine tendance du Vix, ce qui n'est pas le cas en ce moment.






$WTIC - Pétrole

   Le pétrole ayant fait une forte course haussière jusqu'en octobre, celui-ci était rendu dans une tendance baissière à court terme lorsque le breakdown global s'est produit. Une correction de 27% depuis son dernier sommet l'a amené dans un niveau de support global. La tendance baissière marque un gros frein à court terme et le prix devrait se maintenir dans ce niveau de support pour quelques semaines, avant de voir une résolution à la hausse ou à la baisse. Même à moyen terme sur le graphique weekly plus bas, la tendance est à la baisse.

   Si nous croyons encore en une baisse du pétrole et que nous voulons en profiter, le FNB HOD de la société Horizons nous donnera un effet de levier jusqu'à double vitesse. Il s'agit d'un risque assez élevé, surtout qu'il est possible que le bas soit déjà atteint et que l'avenir court terme ne serve qu'à tester le bas. Pour en bénéficier lors d'une prochaine hausse, leur FNB HOU nous en fera aussi profiter avec un effet de levier jusqu'à double vitesse.






$SPTEN - Capped Energy

   Le secteur de l'énergie s'est assez bien maintenu dans sa consolidation des deux derniers mois, sans être trop affecté par la chute du pétrole. Cette consolidation n'a pu se résoudre à la hausse, et ce secteur vient de démarrer une légère tendance baissière à court terme en nous fiant au croisement à la baisse des moyennes mobiles EMA(7) et EMA(27) sur le graphique. À moyen terme sur le graphique weekly plus bas, la tendance est moins baissière que pour le pétrole.

   Si nous croyons encore en une baisse de ce secteur et que nous voulons en profiter, le FNB HED de la société Horizons nous en fera bénéficier à double vitesse. Il s'agit d'un risque élevé, bien entendu. Pour en profiter lors d'une prochaine hausse, leur FNB HEU nous en fera également bénéficier à double vitesse. Il y a aussi BlackRock qui nous offre le FNB haussier XEG à vitesse normale.






ENS - Middlefield E Split Corp

   Juste avant le breakdown du Thanksgiving américain, le FNB E Split Corp ENS de la société Middlefield Group nous a donné un très beau signal d'achat. J'en ai moi-même acheté à un coûtant de 15.45$ pour que le dividende mensuel de 0.13$ me procure un rendement annuel de 10% en revenus. La valeur du titre est maintenant de 15.06$, considérant qu'il a perdu 0.13$ depuis pour le versement du dividende mensuel. Je ne suis pas inquiet sur la performance de ce titre, puisqu'il était déjà en signal haussier lorsque le breakdown l'a affecté, alors il devrait mieux s'en remettre qu'un titre qui était en consolidation ou même en tendance baissière au même moment.

   Il s'agit d'un bel exemple comme quoi nous ne pouvons rien prédire en bourse et qu'il faut toujours être conscient que nos investissements peuvent changer de direction d'un coup sec à n'importe quel moment. Si nous sommes trop collés émotionnellement à notre argent, nous ne pouvons avoir de succès à transiger en bourse. De transiger des FNB fait diminuer le risque spécifique sur nos investissements, mais nous ne sommes jamais protégé du risque systématique des marchés.

   Cette baisse est tout de même une belle démonstration de l'avantage du Split Corp, lequel est basé sur le titre ENB (Enbridge), tout en ayant une stratégie de gestion covered call par la société. La vente d'options d'achat permet d'empocher les primes sans que l'option se fasse exercer à échéance si le titre a baissé, protégeant davantage notre valeur en cas de baisse. Depuis la veille du breakdown, ENS a perdu 3.24% de valeur, contre une perte de 5.47% pour ENB. Lorsque le titre ENB reprendra en valeur, ENS gagnera aussi.




SBC - Brompton Split Banc Corp

   La société Brompton Funds a confirmé la bonne nouvelle d'un share split pour leur FNB Split Banc Corp SBC. Nous recevrons 25 titres additionnels par tranche de 100 titres possédés à la fermeture du 14 décembre, et nous continuerons de recevoir un dividende mensuel de 0.10$ par titre.

   Au prix de fermeture de vendredi, le dividende mensuel de 0.10$ représente un rendement annuel de 7.66% en revenus. Après le share split, nous reviendrons à un rendement d'environ 10% si nous achetons le titre pour la première fois. Il s'agit d'un des plus beaux FNB du marché canadien, basé sur les six institutions financières canadiennes majeures tout en faisant des stratégies de covered call sur les titres.

   Cette année à date, le secteur financier $SPTFS a eu une croissance de 27%, tandis que SBC a eu une croissance en capital de 43% en plus du versement de nos dividendes mensuels!




* Articles vedettes *



Publications précédentes

Novembre 2021
Octobre 2021
Septembre 2021
Août 2021



* À propos de ce journal *